18 juillet 2013
Centre multisports
C.-A.-Gauvin sera agrandi aux frais de Gymnaska
Par: Le Courrier

La transformation du stade C.-A.-Gauvin en un centre multisports adapté à la boxe, à l’haltérophilie, au judo et à la gymnastique inclura un agrandissement dont le coût sera entièrement assumé par le Club Gymnaska-Voltigeurs.

« Nous avons demandé à la Ville si nous pouvions obtenir 5 000 pieds carrés de plus que les 15 000 pieds carrés qu’on nous garantissait déjà, et ça nous a été accordé. Mais c’est nous qui allons payer l’agrandissement. Ça va nous coûter à peu près un demi-million », a indiqué la directrice générale du Club, Nancy Houle.

Selon le dernier estimé, la Ville doit investir elle-même 3,6 millions $ dans le réaménagement du stade C.-A.-Gauvin en centre multisports, un projet qui doit se concrétiser à l’été 2014, après l’ouverture du complexe privé des trois glaces sur le site de l’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe. L’agrandissement projeté à C.-A.-Gauvin portera donc le coût du projet aux alentours de 4,1 millions $.

Des pieds carrés

Durant les moments de l’année où il pouvait utiliser le Pavillon des Pionniers, propriété de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, le Club Gymnaska-Voltigeurs y disposait de près de 23 000 pieds carrés. Or, sans l’agrandissement de C.-A.-Gauvin, le Club se serait senti bien à l’étroit dans ses 15 000 pieds carrés.

« C’est le minimum que nous avons toujours demandé, mais c’était un peu serré. Avec une clientèle allant en augmentant, ça n’aurait pas été suffisant », explique Nancy Houle. Elle a précisé que l’organisme, à la suggestion de la Ville, avait choisi de financer les travaux d’agrandissement sur une période de 25 ans, à raison d’un versement de 40 000 $ par année. C’est là, dit-elle, à peu près la même somme que ce que le Club déboursait jusqu’ici en frais de location, année après année. Outre le Pavillon des Pionniers, le Club utilise les gymnases de la polyvalente Hyacinthe-Delorme durant l’été pour y tenir son camp estival. Mais l’automne prochain, il n’y aura pas de retour au Pavillon des Pionniers; le Club déménagera tout son matériel au collège Antoine-Girouard et y demeurera jusqu’à son entrée au nouveau Centre multisports C.-A.-Gauvin, prévu pour septembre 2014. Le Club profitera ainsi de l’entente de 13 mois que la Ville et la Commission scolaire viennent de conclure avec le Séminaire au sujet de ses cinq plateaux sportifs. La Ville et la Commission scolaire verseront chacune un loyer de 100 000 $ au Collège, de sorte que Club de gymnastique devra aussi payer sa part à la Ville.Mais dans un peu plus d’un an, le Club Gymnaska-Voltigeurs possédera son gymnase permanent au 16400, boul. Laflamme, dans le quartier La Providence. C’était là son plus grand projet d’avenir : ne plus avoir à transporter, à tout moment dans l’année, ses volumineux appareils de gymnastique d’un lieu à un autre. « Le seul point négatif là-dedans, c’est qu’à La Providence, nous serons loin des écoles secondaires, et plusieurs de nos cours commencent à 16 h 30. Il faudrait que les jeunes puissent se rendre là-bas en autobus », souligne Nancy Houle, qui espère que le service de transport collectif pourra être ajusté en conséquence.La Ville de Saint-Hyacinthe désignera bientôt les professionnels qui prépareront les plans et devis du projet de réaménagement et d’agrandissement du stade C.-A.-Gauvin. Les appels d’offres à l’intention des bureaux d’architectes et d’ingénieurs ont été lancés le 28 juin et la date limite de présentation des propositions a été fixée au 22 juillet.Avec la construction, sur le site de l’exposition agricole, du complexe sportif des trois glaces par la firme Syscomax, Saint-Hyacinthe possédera quatre patinoires intérieures sur son territoire à partir de l’été 2014, en comptant le stade L.-P.-Gaucher. Voilà qui comble les besoins de la Ville sur le plan des glaces et qui lui permet d’abandonner la patinoire de l’édifice C.-A.-Gauvin, de même que celle du Pavillon de la Jeunesse, lequel a été cédé à la Société d’agriculture.

image