19 juin 2020
« Ça a bien été ! » pour BLEU.ECO
Par: Le Courrier

Justin Lapointe, vice-président de Bleu.eco, lors du déménagement de l’entreprise dans ses nouvelles installations de la rue Martineau.

Saint-Hyacinthe Technopole et la MRC des Maskoutains vous proposent une série de textes sur le travail et les initiatives des entreprises d’ici pendant cette période de bouleversements liés à la COVID-19.

Publicité
Activer le son

En début d’année, Saint-Hyacinthe Technopole confirmait la réalisation d’un investissement de près de 2 M$ du fabricant de matelas Bleu.eco pour l’expansion de ses nouvelles installations de la rue Martineau. Au cours des derniers jours, l’entreprise a complété son déménagement dans ce nouvel environnement alors même que s’amorce la relance « post-confinement ».

« Les derniers mois ont été une période de grande angoisse pour à peu près tous les entrepreneurs », confie Justin Lapointe, vice-président de Bleu.eco. « Heureusement pour nous, notre modèle d’affaires, basé sur un approvisionnement local, les stratégies numériques et la vente en ligne nous a permis d’être bien positionnés pour affronter la crise », souligne-t-il.

En effet, cette jeune entreprise familiale basée à Saint-Hyacinthe confectionne des matelas de mousses écologiques, des oreillers, des sommiers en pin, des lits articulés et de la literie qu’elle commercialise exclusivement en ligne, ce qui lui a évité de devoir interrompre la vente de ses produits. Une stratégie de commercialisation audacieuse qui s’est avérée salutaire pour l’entreprise tout au long de la crise de la COVID-19, d’autant plus qu’elle opère son propre service de livraison. Cela lui a permis de garder le contrôle sur ses expéditions et de permettre à ses clients de recevoir rapidement le contenu de leurs commandes.

Les activités de production de Bleu.eco ont également été maintenues tout au long de la période de confinement puisque l’entreprise opère une division médicale qui approvisionne le Réseau de la santé. Dès le début de la crise, l’entreprise a d’ailleurs dû mobiliser ses équipes de production afin de répondre en toute urgence à la demande des hôpitaux et des centres de soins de longue durée.

Les derniers mois n’ont donc pas été de tout repos pour Bleu.eco qui a d’ailleurs dû procéder à des embauches afin de permettre à son équipe de suivre le rythme. Il faut dire que les consommateurs aussi étaient au rendez-vous.

« Le message sur l’importance de l’achat local véhiculé de façon intense depuis le début de la crise a été compris et porté par le consommateur qui est plus solidaire dans ses choix. Comme nos produits sont fabriqués ici et que nos fournisseurs sont presque tous québécois, nous avons bénéficié de cet engouement », précise monsieur Lapointe.

Même si leur entreprise s’est bien sortie de la crise, les dirigeants de Bleu.eco ont démontré beaucoup de compassion pour les entrepreneurs plus touchés. Notamment, ils n’ont pas hésité à offrir leur propre service de livraison à d’autres entreprises. Ils ont également eu l’initiative d’offrir en prime à leurs clients un « Ensemble COVID » composés de différents produits de protection personnelle achetés auprès de fabricants locaux.

Cette volonté de s’impliquer et d’assurer une présence dynamique dans son milieu se reflète aussi dans le plan d’affaires et de développement de Bleu.eco. « Contrairement à la plupart des manufacturiers, nous ne visons pas l’expansion de notre marché vers de nouvelles zones géographiques ou à l’international, mais plutôt de faire mieux localement et régionalement », explique monsieur Lapointe.

Les Maskoutaines et les Maskoutains seront d’ailleurs heureux d’apprendre que pour chaque matelas qu’elle livre, l’entreprise plante trois arbres, au Québec, mais plus souvent qu’autrement dans la région de Saint-Hyacinthe.

Pour connaître ou commander les produits de Bleu.eco, il ne suffit que de visiter son site Internet à l’adresse bleu.eco. De façon temporaire, sa salle de montre demeure disponible sur rendez-vous.

Pour des façons simples et sécuritaires de soutenir nos entreprises locales, visitez le site vitrinemaskoutaine.com.

Par Donovan St-Hilaire
Saint-Hyacinthe Technopole

image