19 septembre 2013
Rencontre d’information
Campagne contre les hausses de tarifs d’Hydro-Québec
Par: Le Courrier

L’ACEF Montérégie-Est vous invite à une rencontre d’information concernant la campagne contre les hausses de tarifs d’Hydro-Québec le mardi 24 septembre, de 19 h à 21 h, au centre communautaire Christ-Roi (390 av. Vaudreuil) à Saint Hyacinthe. L’inscription est souhaitée au 450 252-0808.

En collaboration avec la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, ainsi que l’Union des Consommateurs, l’ACEF Montérégie-Est souhaite informer la population concernant les hausses d’Hydro-Québec annoncée par le gouvernement.

En juin, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi 25 en vue d’indexer le bloc patrimonial, ce qui représentera une hausse de 1,2 %. À cela, s’ajoutera la hausse demandée par Hydro-Québec qui, si elle est acceptée par la Régie de l’énergie, pourrait atteindre 5,8 %, selon la Coalition. Il s’agirait de la plus forte hausse des tarifs depuis 15 ans. Rappelons qu’Hydro-Québec a été créée dans le but de « fournir l’énergie (…) aux citoyens de cette province aux taux les plus bas compatibles avec une saine administration financière ». Au fil des décennies, cette mission de base a été détournée, et Hydro-Québec est aujourd’hui bien loin de ce mandat. Les tarifs payés par les clients s’éloignent toujours plus de coût réel de production et servent désormais à renflouer les coffres de l’État. Cette utilisation abusive d’un service public à des fins de financement constitue une forme de « taxation déguisée » et se répercute directement sur la facture d’électricité des ménages. L’électricité est un besoin essentiel et les hausses de tarif touchent toute la population. Les Québécois ont pourtant payé de leurs poches les infrastructures permettant la production d’hydroélectricité. C’est pourquoi nous vous invitons à cette rencontre d’information afin de se mobiliser pour contrer ces hausses abusives. Nous verrons entre autres, ce qu’est le bloc patrimonial et comment Hydro-Québec a été, au fil du temps, détournée de sa mission initiale.

image