29 septembre 2016
Campus Jefo : un joyau de 12 M$
Par: Martin Bourassa
Campus Jefo : un joyau de 12 M$

Campus Jefo : un joyau de 12 M$

Campus Jefo : un joyau de 12 M$

Campus Jefo : un joyau de 12 M$

Campus Jefo : un joyau de 12 M$

Campus Jefo : un joyau de 12 M$

Parole de Jean Fontaine, le campus Jefo qu’il vient de mettre en chantier derrière son complexe agroalimentaire en bordure de l’autoroute 20 à Saint-Hyacinthe en mettra plein la vue et fera la fierté des Maskoutains. « On va créer du wow », lance fièrement le président fondateur de Jefo, à propos de ce campus.

Publicité
Activer le son

L’agronome de formation s’excite quand il est question de la construction de ce bâtiment de prestige qui commande un investissement de 12 M$, mais qui étonnamment ne sera pas visible de la voie rapide. Mais pourquoi diable ne pas avoir profité de cette vitrine de choix? 

« Je n’ai pas besoin de ça, répond Jean Fontaine tout de go. Je suis un grossiste dans mon domaine, je n’ai pas besoin de la visibilité de ceux qui vendent dans le détail. Je préfère garder mon beau terrain pour la suite des choses. Je rêve encore plus grand pour Jefo, dans une éventuelle phase II. »

Depuis un an, pas moins de 27 M$ d’investissements ont été annoncés aux installations maskoutaines de Jefo. Outre le campus Jefo, l’entreprise a investi 15 M$ depuis l’automne dernier dansla construction du siège social de Transport Nalaco, par l’entremise de Jefo Logistique. Cette dernière société est la propriété du Groupe Jefo, de la Coop fédérée et de Comax. Et si tout va comme prévu, des investissements de cet ordre sont dans les plans de Jean Fontaine pour la prochaine année.

Double vocation

Le campus Jefo ne donnera pas sa place. L’édifice de cinq étages, totalisant 100 000 pieds carrés, aura une double vocation. Il servira de centre de formation et de siège social aux quelque 150 employés de cette entreprise spécialisée dans les additifs alimentaires de haute performance pour les grands animaux de ferme.

« Bien intégrée dans son environnement, aux abords du Vignoble Château Fontaine, la nouvelle construction sera à la fine pointe de la technologie et au dernier cri de l’architecture » affirme Jean-François Fontaine, vice-président de Jefo. 

Le campus Jefo offrira entre autres des salles de conférences et de réunions pour des formations techniques et pratiques reliées à l’industrie de la nutrition animale. Le nouveau bâtiment abritera notamment une cafétéria, un gymnase, des salles de repos.

L’ensemble de l’ouvrage sera terminé en mai 2017. 

« Cette construction d’un siège social d’envergure à Saint-Hyacinthe vient renforcer la vocation de Saint-Hyacinthe comme technopole synonyme d’une concentration exceptionnelle d’acteurs liés au secteur de la biotechnologie alimentaire souligne Émilie Fontaine, directrice du marketing de Jefo.

« Nous souhaitons que notre centre de formation devienne une référence mondiale en matière de nutrition animale », ajoute avec fierté le président fondateur. 

Le Groupe Jefo peut en effet compter sur une soixantaine de diplômés spécialisés en nutrition animale et sur ses grands partenaires commerciaux afin d’assurer le transfert des connaissances. Récemment, Jefo a réuni plus de 200 intervenants en provenance de 18 pays afin d’échanger sur les principaux défis auxquels font face les productions animales. Des conférenciers chevronnés ont ainsi pu stimuler l’apprentissage et les échanges sur des modes d’élevages sains et profitables, tout en répondant aux demandes de plus en plus exigeantes des consommateurs.

La connaissance, la formation et la recherche et le développement sont les composantes de l’avenir pour la prospérité de notre agriculture et de nos agriculteurs, selon Jean Fontaine. « Il faut être fier de ce que nous faisons, ici, pour nourrir la planète », conclut-il avec conviction. Fondée en 1982, Jefo vend aujourd’hui ses produits de nutrition animale dans une soixantaine de pays.

image