12 novembre 2020
Basketball
Candice et Éliane, des pionnières pour le Drakkar
Par: Maxime Prévost Durand

Candice Lienafa (à gauche) et Éliane Bourgeois (à droite) sont les deux premières joueuses de basketball du Drakkar de la polyvalente Hyacinthe-Delorme à être recrutées au niveau collégial, en division 1 de surcroît. Photos François Larivière et Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour la première fois de sa jeune histoire, le programme féminin de basketball du Drakkar de la polyvalente Hyacinthe-Delorme verra deux de ses joueuses faire le saut dans les rangs collégiaux. Les finissantes Candice Lienafa et Éliane Bourgeois, toutes deux recrutées par une équipe de division 1, feront figure de pionnières.

Publicité
Activer le son

On a vu plusieurs garçons suivre cette progression au fil des années. Cette saison seulement, ils sont trois anciens du Drakkar en division 1 collégiale, nous dit-on. Mais chez les filles, avec un volet mis en place il y a à peine quelques années, ce sera une première.

Candice a été la première à être sélectionnée par une équipe collégiale il y a quelques semaines. Elle se joindra aux Cavaliers du Collège Champlain de Saint-Lambert pour la saison 2021-22. De son côté, Éliane a reçu la confirmation, au cours de la fin de semaine, qu’elle portera les couleurs des Diablos du Cégep de Trois-Rivières l’automne prochain.

La sélection de deux joueuses du Drakkar au niveau collégial ne peut amener que du positif pour le programme féminin de basketball, estime Isabelle Beaulieu, responsable de ce volet chez le Drakkar. « On doit permettre à nos joueuses de rêver à un autre niveau et là, elles voient que c’est atteignable. »

L’équipe féminine juvénile du Drakkar, avec laquelle Candice et Éliane s’alignent, a présenté une fiche de 14 victoires et aucune défaite la saison dernière. Quatre de ces victoires sont survenues face à des équipes collégiales, contre qui la PHD a joué des matchs d’exhibition.

« En jouant contre des équipes collégiales, on fait voir [nos joueuses] », explique Mme Beaulieu.

Malheureusement, la pandémie a un impact direct sur la dernière saison que ces deux joueuses devaient disputer avec le Drakkar. Elles espèrent néanmoins pouvoir jouer quelques parties au début 2021, avant de faire le grand saut au collégial.

image