12 mars 2015
Cégep de Saint-Hyacinthe
Cap sur Lanaudière pour Louis Gendron
Par: Jean-Luc Lorry
Louis Gendron poursuivra sa carrière professionnelle au Cégep régional de Lanaudière à titre de directeur du collège de l’Assomption. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Louis Gendron poursuivra sa carrière professionnelle au Cégep régional de Lanaudière à titre de directeur du collège de l’Assomption. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après six ans de bons et loyaux services au Cégep de Saint-Hyacinthe, Louis Gendron qui cumulait les ­fonctions de directeur de la formation continue, de Vatel et du service aux ­entreprises Synor a été nommé directeur du collège de l’Assomption qui fait partie du Cégep régional de Lanaudière. Il occupera ce poste dès la mi-mars.

Parallèlement à son emploi, M. Gendron préside la Chambre de commerce et de l’industrie Les Maskoutains depuis mars 2013. Il entend mener à terme ce mandat de deux ans, soit jusqu’à l’assemblée ­générale de l’organisme qui aura lieu en mai.

En entrevue au COURRIER, Louis ­Gendron nous a mentionné qu’il visait le fauteuil de directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Celui-ci aurait dû faire preuve de ­patience puisque le titulaire du poste convoité, Roger Sylvestre, a été reconduit l’an dernier dans ses fonctions jusqu’en août 2020. Ayant été lui aussi directeur de la formation continue et de Synor, Roger Sylvestre fut nommé directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe en août 2007.

« C’est avec tristesse que nous perdons un collègue de travail estimé, mais avec fierté que nous le voyons poursuivre son cheminement professionnel dans le ­milieu de l’éducation », a écrit M. Sylvestre dans un communiqué destiné à l’ensemble du personnel du Cégep, dont LE COURRIER a obtenu copie.

Parmi les réalisations de M. Gendron au Cégep de Saint-Hyacinthe, la direction de l’établissement d’enseignement ­souligne « l’orchestration du déménagement et de l’installation de l’équipe de la formation continue au campus Les Galeries de Saint-Hyacinthe ».

Louis Gendron estime qu’il était temps pour lui de passer à la vitesse supérieure. « Choisir, c’est renoncer. Il me reste ­encore 10 à 12 ans de carrière dans le ­secteur de l’éducation. Je voulais regarder d’autres opportunités. »

À la suite de l’annonce du départ de Louis Gendron, le Cégep de Saint-­Hyacinthe a diffusé une offre d’emploi pour pourvoir ce poste de direction dont l’échelle salariale se situe entre 80 842 $ et 107 793 $.

image