6 décembre 2012
Hockey junior AAA
Capable du meilleur comme du pire
Par: Maxime Prévost Durand
Les Loups de La Tuque ont profité du manque de conviction des Lauréats dans la partie de dimanche pour l'emporter facilement 7 à 2.

Les Loups de La Tuque ont profité du manque de conviction des Lauréats dans la partie de dimanche pour l'emporter facilement 7 à 2.

Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe ont montré cette fin de semaine qu’ils sont capables du meilleur comme du pire. Un match sans émotion contre les Loups de La Tuque dimanche a causé leur perte, alors que les joueurs ont montré tout leur caractère et leur volonté de l’emporter contre l’Arctic de Saint-Léonard, lundi, et les Maroons de Lachine, vendredi dernier.

Publicité
Activer le son

L’offensive a connu un fort match lundi, alors que les Lauréats se sont rendus à Saint-Léonard pour affronter l’Arctic. L’attaque massive a contribué à trois reprises dans une victoire de 6-3.

Les joueurs du Cégep de Saint-Hyacinthe ont été en avance pour la grande majorité de la partie. « On a joué avec beaucoup d’intensité, on a gardé les choses simples et ça a rapporté », a commenté Stéphane Donais, entraîneur-chef des Lauréats.Cette intensité, elle a été la grande absente la veille dans la partie locale contre les Loups de La Tuque. Jouant mollement par moment et sans trop de conviction, les Lauréats n’ont fait qu’acte de présence dans une sévère défaite de 7 à 2.« Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce match-là. On a travaillé 10 minutes dans tout le match et on a été amorphe le reste du temps », s’est contenté de dire Stéphane Donais.Déjà en retard 3-0, les Lauréats ont donné leurs premiers signes de vie en début de deuxième période. Hugo Vincent en a profité pour inscrire deux buts et ramener l’équipe dans la partie. Mais les Loups ont tôt fait de briser la remontée et s’assurer de la victoire.Des petits gestes de frustration ont animé la fin de la partie, les Lauréats visiblement mécontents de la tournure des événements. « On a eu un bon meeting après la partie. Notre capitaine (Philippe Deaudelin) a fait un bon speech pour rappeler aux gars que chacun a un rôle à jouer. Le problème, a affirmé l’entraîneur-chef, c’est que lorsqu’on veut porter plusieurs chapeaux en même temps, il se peut qu’il y en ait un qu’on porte mal. »

Une tout autre équipe

Deux jours avant cette contre-performance, les Lauréats avaient offert une fière opposition aux Maroons de Lachine qui leur rendaient visite vendredi soir. Une défaite de 3 à 2 s’est tout de même ajoutée à leur fiche.

La formation maskoutaine a laissé les visiteurs prendre une avance considérable de trois buts en une période et demie. Avant la fin de la partie, une remontée a été amorcée, alors que Kevin Bergeron et Hugo Vincent ont réussi à trouver le fond du filet. Mais il était trop peu trop tard.Les Lauréats ont pourtant contrôlé le jeu une bonne partie de la joute en plus d’être dominants au chapitre des lancers. Francis Léonard-Mayer, dans la cage des Maroons, a eu une charge de travail deux fois plus grande que Vincent Gervais.« On méritait un meilleur sort vendredi, même l’entraîneur des Maroons l’a dit en venant me saluer après la partie. On a joué un excellent match », a soutenu Stéphane Donais. Deux joutes sont à l’horaire au cours des prochains jours pour le Cégep de Saint-Hyacinthe. Vendredi soir, la formation rendra visite aux Montagnards de Sainte-Agathe, alors que samedi en soirée, les Mustangs de Vaudreuil-Dorion seront présents au Stade L.-P.-Gaucher pour affronter les Lauréats.

image