19 novembre 2015
Badminton
Caroline Beauregard vient à bout de son éternelle rivale
Par: Maxime Prévost Durand
Caroline Beauregard a remporté le tournoi provincial Élite A-B-C disputé à Longueuil du 6 au 8 novembre. Photothèque | Le Courrier ©

Caroline Beauregard a remporté le tournoi provincial Élite A-B-C disputé à Longueuil du 6 au 8 novembre. Photothèque | Le Courrier ©

La Maskoutaine Caroline Beauregard a réalisé un véritable tour de force lors du tournoi provincial Élite A-B-C de badminton, tenu du 6 au 8 novembre à Longueuil, en triomphant en finale de son éternelle rivale, Stéphanie Packenham, en deux manches de 21-18 et 21-17.

Publicité
Activer le son

L’exploit est d’autant plus grand que ­Packenham n’avait perdu aucune finale de tournoi provincial en plus de trois ans.

Après un premier set très énergique qui s’est conclu par trois points d’écart, ­Caroline a su bien gérer les points et la pression au dire de son entraîneur, ­François Vincent, pour se sauver avec la victoire et le titre féminin de la classe Élite.

Son parcours en simple n’a pas été de tout repos. Elle a rencontré quelques ­difficultés notamment en quart de finale contre la Française Aimie Goudallier. Après avoir été dominée au second set, Beauregard s’est resaisie pour l’emporter en trois manches et ainsi poursuivre sa route.

La Maskoutaine s’est aussi illustrée en double mixte avec un autre joueur de Saint-Hyacinthe, Philippe Gaumond. La paire a remporté la compétition, ­disposant des favoris Stéphanie Packenham et Maxime Marin en finale, en deux manches de 21-17 et 21-16.

Dans les autres catégories, Dérick Houde et Daphney Blais ont bien fait, remportant l’épreuve double mixte en classe C. Le duo a battu dans son ­parcours les première et troisième têtes de série du tournoi. Houde et Blais ont ­gagné quatre de leurs cinq parties en trois manches.

Dérick a également accédé à la finale en simple dans la classe C, mais s’est incliné devant Simon-Pierre Frascadore 21-16, 16-21 et 14-21. Aux prises avec des crampes au mollet en demi-finale en ­raison du nombre élevé de matchs disputés en peu de temps, Houde a trouvé le moyen de passer cette étape pour accéder à la finale. Tout comme en double, quatre de ses cinq matchs se sont rendus à la limite des trois manches.

image