10 mai 2012
Rendez-vous des Papilles
Caroline Poussart aux commandes
Par: Le Courrier

Arrivant tout droit du monde de la coopération internationale, la nouvelle directrice générale du Rendez-vous des Papilles, Caroline Poussart, s’acclimate à son nouvel univers professionnel du mieux qu’elle peut.

publicité

Caroline Poussart, nouvelle directrice générale du Rendez-vous des Papilles.Manifestement, elle ne manque pas de boulot depuis qu’elle a mis les pieds dans son bureau du Centre aquatique Desjardins, le 8 mars au matin. « Ça se passe bien. Mais comme il y a eu un bon délai entre le départ de ma prédécesseure et mon arrivée, je vous dirais que ça démarre sur les chapeaux de roue », avoue-t-elle en souriant.Au moment où le conseil d’administration du Rendez-vous des Papilles l’a choisie parmi 23 candidats pour succéder à Louise Lapointe, qui a laissé la direction générale en décembre, Caroline Poussart était coordonnatrice de l’Alliance agricole internationale, poste qu’elle a occupé durant deux ans et demi. Elle collaborait avec les trois organismes québécois de coopération qui composent l’Alliance : la Corporation de développement internationale de l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPADI), le Centre d’étude en coopération internationale (CECI) et la Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI). Elle avait oeuvré auparavant comme directrice de CARE à Cuba durant trois ans, et au sein de la SOCODEVI durant 10 ans.Détentrice d’une maîtrise en aménagement et en développement rural, elle se dit parfaitement à l’aise avec tout ce qui touche à l’agriculture. « Je crois que le comité de sélection a trouvé intéressant le fait que dans mon travail de coopération, j’ai acquis une bonne connaissance des acteurs du milieu agroalimentaire. J’aime travailler avec ce monde-là. »Mme Poussart, qui réside au Canton de Shefford, juste aux limites de Granby, a réalisé un voeu en entrant dans l’équipe du Rendez-vous des Papilles. « Comme j’ai maintenant une jeune famille, j’avais le désir de venir travailler en région. L’international m’intéressait moins », explique-t-elle.Engagée à fond dans la préparation de la 9e édition du Rendez-vous des Papilles, qui aura lieu les 21, 22 et 23 septembre, elle s’occupe actuellement de la nouvelle programmation et de l’inscription des exposants, entre autres choses. « Nous en avons déjà 40 d’inscrits. On sent un bon enthousiasme », souligne-t-elle. Elle voit aussi au montage du grand projet que caresse maintenant le Rendez-vous des papilles, celui des productions culturelles à grand déploiement. « On a complété les dernières demandes de financement pour l’étude de faisabilité. Effectivement, c’est le gros projet de développement pour 2014 », confirme Mme Poussart.

image