19 décembre 2013
Cité de la biotechnologie
Cautionnement municipal de 6 M$ pour deux projets industriels
Par: Jean-Luc Lorry
L'entreprise Natur+L XTD quittera bientôt ses locaux de la rue Saint-Prosper pour s'installer au coeur de la Cité de la biotechnologie.

L'entreprise Natur+L XTD quittera bientôt ses locaux de la rue Saint-Prosper pour s'installer au coeur de la Cité de la biotechnologie.

Convaincue que garantir des prêts bancaires est la formule gagnante pour attirer de nouvelles entreprises dans la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale, la Ville de Saint-Hyacinthe s’est portée caution à hauteur de 6 M$ pour deux projets industriels qui verront le jour sur l’avenue José-Maria-Rosell.

Depuis 2007, le cautionnement municipal permettant la construction de motels industriels s’élève à 25 M$.

À la séance du conseil municipal du 30 septembre, les élus avaient adopté une résolution autorisant un cautionnement de 2 M$ conditionnel à l’obtention d’un prêt bancaire de 2,5 M$ demandé par la Cité de la biotechnologie. Ce montant sert à financer la construction d’un immeuble industriel où logera Natur+L XTD, une entreprise spécialisée dans la technologie de pasteurisation à froid, un procédé permettant de prolonger la durée de vie des aliments. Le succès rapide de cette entreprise installée depuis 2011 sur la rue Saint-Prosper nécessite une expansion rapide de ses locaux. Stéphane Carrier, président directeur général de Natur+L XTD nous a confirmé un investissement de 6,5 M$ comprenant les équipements et des améliorations locatives comme le système de ventilation. La société pharmaceutique Zenith Lab s’installera elle aussi dans un bâtiment flambant neuf qu’elle louera grâce à un autre cautionnement municipal de 4 M$ permettant un prêt bancaire de 4,6 M$.Cette garantie permettra à la Cité de la biotechnologie d’investir dans la construction du futur siège social de Zenith Lab qui fabriquera des suppléments alimentaires et développera des produits pharmaceutiques destinés aux compagnies génériques.Cet été, ce projet industriel fût compromis en raison du décès du fondateur de l’entreprise, Roger St-Laurent. Celui-ci dirigeait depuis 15 ans Les laboratoires du Saint-Laurent, une société spécialisée dans la fabrication de produits naturels et homéopathiques basée à La Pocatière.Les activités de cette dernière seront transférées dans les locaux de Zenith Lab.

Identités confidentielles

Même si ces projets obtiennent un cautionnement municipal, LE COURRIER a dû interpeller directement certains conseillers pour que la Ville accepte de dévoiler l’identité de ces deux entreprises. Ce qu’elle a finalement fait en diffusant ces derniers jours un communiqué de presse.

Du côté du CLD Les Maskoutains, dont la direction est commune avec celle de la Cité de la biotechnologie, on nous a répondu via la Ville, « qu’une annonce sera faite en temps et lieu ».Avant d’être adopté par résolution, tout cautionnement doit être préalablement autorisé par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire. C’est ce dernier qui peut décider si la limite de cautionnement d’une municipalité est atteinte.Dans le cas où certaines entreprises locataires d’un motel industriel fassent faillite ou se retrouvent en défaut de paiement, la Ville s’est dotée d’une réserve financière qui atteindra 1,5 M$ d’ici 2014.

image