24 mai 2012
Un paysage comestible chez moi… c’est possible
Ce printemps, j’ose jardiner!
Par: Le Courrier

Nos habitudes culturelles nous ont habitués à créer un petit potager dans la cour arrière, hors de la vue des voisins. Or, la devanture de nos habitations est souvent située en plein sud et serait idéale pour la culture de toutes sortes de plantes potagères ou aromatiques.

Nos habitudes culturelles nous ont habitués à créer un petit potager dans la cour arrière, hors de la vue des voisins. Or, la devanture de nos habitations est souvent située en plein sud et serait idéale pour la culture de toutes sortes de plantes potagères ou aromatiques.

Vous avez déjà des plates-bandes en façade de votre domicile? Parfait! Cet été, pourquoi ne pas y intégrer quelques plantes comestibles ici et là? Plusieurs végétaux comestibles ont un feuillage exceptionnellement beau et coloré : kale, bettes à carde, betteraves, laitues, choux, artichaut, etc. Les fines herbes vivaces sont aussi très intéressantes et nécessitent peu d’entretien : ciboulette, livèche, origan, sauge, thym, etc. Et pour un maximum de couleurs et de parfums, n’oubliez pas les fleurs comestibles! Vous n’avez pas de plates-bandes? Alors, choisissez et délimitez une petite surface où vous voulez voir disparaître la pelouse. Favorisez, de préférence, un espace bien ensoleillé où le sol vous semble assez riche. Petit à petit, cette section deviendra une plate-bande originale qui accueillera une variété de plantes comestibles. Commencez par retirer les herbes indésirables, puis amender le sol avec un peu de compost (environ 2 cm chaque printemps). Ensuite, sélectionner vos plants selon vos goûts et l’ensoleillement du site. Avant de planter, vous pouvez recouvrir le sol de papier journal mouillé (une dizaine de feuilles d’épaisseur) en chevauchant bien les sections de journaux. Recouvrez ensuite de 10 cm de paillis organique (copeaux de bois, feuilles mortes, paille, etc.). Le papier journal et le paillis ont pour avantages de limiter les corvées de désherbage et d’arrosage. Terminez votre plate-bande en plantant vos végétaux directement à travers le papier journal avec une truelle, en écartant un peu le paillis. Pas nécessaire d’attendre le mois de juin pour jardiner! Le mois de mai est propice pour les semis directs au jardin des plantes aimant les températures fraîches : radis, épinard, laitue, pois, bettes à carde, betteraves, chou, brocoli, tournesol, oignons, échalotes, etc. Les plantes de climat chaud (tomates, basilic, concombres, poivrons, etc.) pourront être plantées dès que les derniers risques de gel seront passés. Généralement autour de la fin mai dans la région de Saint-Hyacinthe, après la dernière pleine lune qui tombe le 4 juin cette année. Je vous laisse imaginer tout ce que vous pourrez récolter au courant de l’été dans votre cour… Le jardinage, c’est bon pour la santé, le moral et l’environnement! -30-

image