22 octobre 2015
Ce qu’ils ont dit
Par: Le Courrier
Léandre Dion Photo François Larivière | Le Courrier ©

Léandre Dion Photo François Larivière | Le Courrier ©

Émilien Pelletier Photothèque | Le Courrier ©

Émilien Pelletier Photothèque | Le Courrier ©

Chantal Soucy Photothèque | Le Courrier ©

Chantal Soucy Photothèque | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Émilien Pelletier, ex-député péquiste de Saint-Hyacinthe (2008, 2012)

« Ce n’est pas une surprise le résultat du vote dans le comté, mais la vague rouge au Canada par contre, oui. On n’avait pas vu ça venir. La montée­ ­libérale au Québec me surprend ­également. […] Dans le comté, je suis content pour Brigitte Sansoucy, elle connaît bien ses dossiers. Mais il ne faut pas oublier que nous avions un ­candidat libéral local [en parlant de la chaude lutte entre les candidats]. Je suis déçu des 20 % de suffrages obtenus par le Bloc québécois dans la province. Dans Saint-Hyacinthe/Bagot, Michel ­Filion a fait une belle campagne. Il a tout de même obtenu 4 % de plus que le pourcentage de vote au national. Mais, je suis déçu que le Bloc n’ait pas conservé sa 2e place [comparé à ­l’élection de 2011] ni qu’il ait terminé 1er. Dans une course à trois [Bloc, NPD et PLC], je croyais que la lutte aurait eu lieu entre le Bloc et le NPD ici. C’est quand même un moindre mal, car je préfère nettement un député du NPD à un député libéral. »

Léandre Dion, ex-député péquiste (1994, 1998, 2003) de Saint-Hyacinthe

(Concernant la victoire de Brigitte ­Sansoucy) « Personne ne savait ce qui pouvait se produire [dans la circonscription], alors en ce sens, ce n’est pas une surprise. […] Mme Sansoucy est une amie de longue date. Elle a un bon engagement dans la société. C’est une femme respectable et ­respectée. C’est quelqu’un du milieu qui connait bien le milieu. Je pense que mon candidat [Michel Fillion, du Bloc québécois] était vraiment supérieur parmi les autres candidats. (Au sujet des résultats de Michel Fillion) On est parti de rien, tout le monde donnait le Bloc pour mort. Ce n’est pas le succès qu’on attendait, mais c’est tout de même un gros succès. [L’élection d’un gouvernement majoritaire libéral] est une excellente nouvelle. Les gens n’avaient pas le choix. Thomas Mulcair avait une personnalité qui n’était pas très claire durant la campagne dans l’image qu’il projetait et il fallait battre Harper. Il faut admettre que ­Trudeau a fait des pas de géant durant la campagne. »

Chantal Soucy, députée caquiste de Saint-Hyacinthe

« Je ne suis pas surprise du résultat dans le comté, car [Brigitte Sansoucy] est une personne bien implantée ici. Je vais la féliciter, car c’est toute une job [être députée], mais aussi tous les autres candidats, car c’est très demandant une campagne électorale. La ­défaite du Bloc québécois ne me ­surprend pas, car je n’avais pas senti d’engouement dans la région. Je suis surtout contente pour la circonscription puisqu’il n’y a rien à gagner avec le Bloc. Ce n’est pas un parti en bonne ­position pour négocier [avec le gouvernement]. La vague rouge a été une ­surprise, mais il y a eu plein de surprises durant cette campagne. Au moins, un gouvernement majoritaire signifie une stabilité pour le Canada. »

image