24 septembre 2015
C’est parti pour Orange
Par: Alice De guise
Benoit Chartier, éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe et président de DBC communications, et le dragon Alexandre Taillefer, président du conseil d’administration du Musée d’art contemporain de Montréal et propriétaire du journal Voir, étaient présents lors du vernissage d’Orange. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Benoit Chartier, éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe et président de DBC communications, et le dragon Alexandre Taillefer, président du conseil d’administration du Musée d’art contemporain de Montréal et propriétaire du journal Voir, étaient présents lors du vernissage d’Orange. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Marcel Blouin, codirecteur d’Expression, Jean-Marie Pelletier, président d’Expression, Céline Mayrand et Sylvie Tourangeau, commissaires d’Orange, Benoit Chartier, Stéphane La Roche, président-directeur général du CALQ, Alexandre Taillefer et Véronique Grenier, codirectrice d’Expression, étaient tous présents pour lancer la 5e édition d’Orange. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Marcel Blouin, codirecteur d’Expression, Jean-Marie Pelletier, président d’Expression, Céline Mayrand et Sylvie Tourangeau, commissaires d’Orange, Benoit Chartier, Stéphane La Roche, président-directeur général du CALQ, Alexandre Taillefer et Véronique Grenier, codirectrice d’Expression, étaient tous présents pour lancer la 5e édition d’Orange. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

C’est sur la place du Marché public de Saint-Hyacinthe que la population maskoutaine a assisté au vernissage de la 5

Les gens étaient rassemblés en grand nombre pour célébrer le lancement d’Orange. Les artistes de Saint-Hyacinthe ainsi que ceux de Kamouraska étaient ­présents. Les codirecteurs du Centre ­Expression, Marcel Blouin ainsi que ­Véronique Grenier, ont souligné la grande organisation qu’exige un évènement tel qu’Orange. Ils ont aussi tenu à remercier toutes les personnes qui y ont contribué de près ou de loin.

Benoit Chartier, éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe et président de DBC communications, et le dragon Alexandre Taillefer, président du conseil d’administration du Musée d’art contemporain de Montréal et propriétaire du journal Voir, étaient certainement au rendez-vous. Les deux présidents d’honneur ont réitéré l’importance qu’ils portent au développement de l’art contemporain en région. Ils souhaitent également que le rapprochement qui s’est amorcé entre le secteur culturel et le milieu des affaires perdure. Tous deux sont très heureux de s’associer à un rassemblement d’art actuel qui a su développer une démarche artistique à l’image de la communauté locale. « Saint-Hyacinthe est vraiment une belle ville qui mérite d’être connue davantage. Elle a beaucoup de choses à offrir et possède une vie culturelle des plus effervescentes. La mise en lumière, faite dans le cadre d’Orange, du lien entre le secteur ­agroalimentaire et l’art est fascinante. C’est un réel plaisir pour moi d’être l’un des présidents d’honneur pour un évènement comme Orange » a affirmé M. Taillefer.

Les deux commissaires Céline Mayrand et Sylvie Tourangeau ont pris la parole pour présenter les artistes qui participeront à Orange. Au terme de la présentation, Mme Tourangeau a rassemblé toutes les personnes présentes lors du ­vernissage. C’est vêtue de la tête aux pieds en orange et munie d’un porte-voix, que la commissaire a guidé les gens vers la ­performance qui se déroulait sur le ­terrain vacant en face du Marché public. Elle leur a ensuite fait visiter les trois salles ­d’exposition. Les spectateurs ont pu ­avoir une bonne idée de ce que sera Orange. L’immersion a été totale.

Orange se tiendra jusqu’au 25 octobre. Les oeuvres des artistes seront exposées dans trois salles différentes, soit le ­pavillon Expression situé au 495 avenue Saint-Simon, le pavillon japonais au 1767, rue des Cascades ainsi que le ­pavillon Orange au 1775, rue des ­Cascades.

image