4 janvier 2018
Le bébé 2018
C’est un garçon de Saint-Marcel!
Par: Rémi Léonard
Les parents du petit Myckaël et leurs filles Mary-Krystelle, 7 ans, Krystina, 6 ans, Héléna, 5 ans, et Jasmyne, 3 ans, ont accueilli avec enthousiasme un nouveau venu dans la famille ce 1er janvier. Représentante publicitaire au COURRIER, Manon Brasseur leur a remis des chèques-cadeaux pour souligner l’événement. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les parents du petit Myckaël et leurs filles Mary-Krystelle, 7 ans, Krystina, 6 ans, Héléna, 5 ans, et Jasmyne, 3 ans, ont accueilli avec enthousiasme un nouveau venu dans la famille ce 1er janvier. Représentante publicitaire au COURRIER, Manon Brasseur leur a remis des chèques-cadeaux pour souligner l’événement. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le bébé de l’année à l’hôpital Honoré-Mercier ne s’est pas fait attendre bien longtemps. Après trente et une minutes écoulées en 2018, le petit Myckaël est venu au monde dans la nuit du 1er janvier.

publicité

Toute la petite famille de Saint-Marcel-de-Richelieu se portait à merveille lorsque LE COURRIER l’a rencontrée le 3 janvier. Il s’agit du cinquième enfant de Marylise Chartier et de Charles Hébert… et l’unique fils du couple! « Je l’attendais, mon garçon », a lancé la mère avec un large sourire. Les quatre grandes sœurs de Myckaël semblaient également ravies d’avoir un petit frère pour les fêtes.
Surprise avant le réveillon
Marylise ne se doutait nullement que son fils serait un bébé de l’année puisque sa naissance était prévue une dizaine de jours plus tard. Même lorsqu’elle a perdu ses eaux le 31 décembre en après-midi, elle ne pensait pas du tout au convoité titre, mais plutôt à se rendre au plus vite à l’hôpital.
Quelques heures plus tard, Myckaël Hébert est finalement venu au monde peu après minuit, ce qui lui a conféré le titre de premier bébé de l’année à l’hôpital Honoré-Mercier. Comme l’an dernier, le poupon a eu droit à une jolie tuque tricotée spécialement par une infirmière afin de souligner la première naissance de 2018. Plus de 500 $ en chèques-cadeaux chez des marchands participants de la région ont également été remis aux parents par LE COURRIER.

image