31 mai 2012
Acquisition et poursuite
Chagnon-Whissell : deuxième round
Par: Le Courrier

L’entrepreneur maskoutain Claude Chagnon se retrouvera de nouveau devant les tribunaux contre l’ex-ministre du Travail David Whissell.

C’est ce qu’a révélé lundi le Journal de Montréal, citant les extraits de la plus récente poursuite judiciaire impliquant les deux hommes d’affaires.

Cette fois, l’ex-député d’Argenteuil réclame 11,2 M$ en fonds détournés par ses anciens coactionnaires dans l’entreprise ABC Rive-Nord.Selon les extraits cités par le Journal de Montréal, Claude Chagnon et son frère Jean auraient transféré sans justification des millions de dollars d’ABC Rive-Nord au profit d’autres entreprises leur appartenant ou encore pour leur bénéfice personnel. On rapporte notamment que Claude Chagnon se serait fait payer un chauffeur privé.« C’est épouvantable de dire des affaires de même », a pesté Claude Chagnon, joint par LE COURRIER. « Je vais me défendre en cour. »Rappelons que des entreprises appartenant à David Whissell et à Claude Chagnon avaient uni leur force, au début des années 2000, pour former la compagnie d’asphaltage ABC Rive-Nord. Député depuis 1998, M. Whissell avait cessé d’opérer la gestion de l’entreprise en 2002 pour se consacrer entièrement à la politique. Mais sa carrière de ministre a pris fin abruptement en septembre 2009. Devant des allégations de conflits d’intérêts, David Whissell avait préféré céder son poste de ministre plutôt que de se départir de ses parts dans ABC Rive-Nord, comme l’exigeait le premier ministre Jean Charest.Puis, alors que M. Whissell souhaitait reprendre la gestion de l’entreprise d’asphaltage, Claude Chagnon avait refusé qu’il soit engagé par l’entreprise. Ce conflit a rapidement entraîné un premier recours aux tribunaux pour trancher la question du contrôle de l’entreprise. David Whissell a remporté cette bataille judiciaire l’automne dernier et quitté son poste de député quelques semaines plus tard. Il a depuis repris les rênes d’ABC Rive-Nord avec d’autres coactionnaires.Ce serait les nouveaux vérificateurs de l’entreprise qui auraient constaté les irrégularités dénoncées dans la nouvelle poursuite intentée par M. Whissell. Les millions de dollars en cause auraient été détournés pendant la période où il se consacrait à sa vie politique.

Acquisition

Ces nouveaux démêlés judiciaires n’empêchent pas Les Entreprises Claude Chagnon de poursuivre leur expansion. Au cours des dernières semaines, l’entrepreneur maskoutain a mis la main sur une usine d’asphaltage de la compagnie Constructions Bricon, à Saint-Hubert.

« Bricon allait se départir de ses bureaux et de l’usine de Saint-Hubert. C’était une opportunité d’affaires pour nous », a commenté Jean Chagnon, en précisant que les derniers éléments de l’entente seraient conclus au cours des prochaines semaines. Mais sur l’édifice qui borde la route 116, les couleurs des Entreprises Claude Chagnon sont déjà bien visibles.Selon Jean Chagnon, les employés de l’usine devraient conserver leur emploi.

image