21 juillet 2011
Champion de scrabble à 14 ans!
Par: Véronique Lemonde
Rapidité d'exécution et français impeccable, voilà deux qualités essentielles pour pratiquer le scrabble. Sur ce plan, c'est un sans faute pour le Maskoutain Étienne Bilodeau!

Rapidité d'exécution et français impeccable, voilà deux qualités essentielles pour pratiquer le scrabble. Sur ce plan, c'est un sans faute pour le Maskoutain Étienne Bilodeau!

Le scrabble n’est pas nécessairement l’activité la plus populaire chez les adolescents. Pourtant, le club de scrabble de Saint-Hyacinthe, Les mots taquins, compte ses jeunes adeptes et aussi… un nouveau champion!

Publicité
Activer le son

Le Maskoutain Étienne Bilodeau, 14 ans, a récemment terminé premier au 30e Championnat provincial de la Fédération québécoise des clubs de Scrabble francophone (FQSCF), dans la catégorie Cadet (18 ans et moins).

Le jeune homme avait également terminé premier lors du Championnat provincial inter-écoles (primaire et secondaire) qui se tenait en mai à l’école Douville. Deux autres adolescents de Saint-Hyacinthe, Charles-Émile Fecteau et Hector Michaud, se sont aussi démarqués lors de ce championnat. « C’est difficile de recruter des jeunes », souligne le père d’Étienne Bilodeau, Éric, qui s’est également mis au scrabble pour accompagner son fils. En soulignant ainsi les exploits d’Étienne, la directrice du club Les mots taquins, Francine Hadd, espère également attirer d’autres jeunes dans cette activité qui met de l’avant l’amour du français.

Direction la Suisse!

C’est après avoir été initié au scrabble dans quelques ateliers donnés durant son primaire qu’Étienne Bilodeau a décidé de tenter sa chance en s’inscrivant au club de scrabble Les mots taquins au début de son secondaire. Le talent, bien sûr, était déjà de la partie.

« Le but là-bas, c’est surtout de s’amuser, mais j’aime aussi découvrir de nouveaux mots. Il y a des logiciels pour se pratiquer, mais j’y vais plutôt à mon rythme et je ne joue pas à la maison tous les jours », affirme Étienne Bilodeau. Le scrabble, en plus de faire appel à des notions de français – et aussi de mathématiques pour trouver les mots les plus payants – permet également de rencontrer de nouvelles personnes et de voyager. Ainsi, Étienne s’envolera pour la Suisse en août pour participer aux 40e Championnats du monde de scrabble, à Montreux. La FQSCF finance une bonne partie du voyage pour deux jeunes Québécois, dont Étienne, afin d’encourager la relève. Pas plate le scrabble!

image