11 avril 2013
Arts martiaux mixtes
Charbonneau savoure une 2 e victoire professionnelle
Par: Maxime Prévost Durand
Francis Charbonneau est demeuré invaincu en deux combats d'arts martiaux mixtes (AMM).

Francis Charbonneau est demeuré invaincu en deux combats d'arts martiaux mixtes (AMM).

Même s’il y a déjà plus d’un an et demi qu’il ne s’était pas battu chez les professionnels, Francis Charbonneau n’a rien perdu de ses habiletés en AMM (arts martiaux mixtes). Il a remporté son 2 e combat professionnel à la fin mars à Gatineau contre Matt Parsons.

En octobre 2011, Charbonneau montait sur le ring du Centre Bell pour son premier combat en AMM, combat remporté contre Christ Franck. Cette fois, il remettait ça dans une ambiance un peu plus intimiste au Casino du Lac Lemay à Gatineau.

Le Maskoutain de 29 ans a été confronté à Matt Parsons, reconnu en Ontario comme un bon lutteur du niveau collégial. « Au départ, je devais me battre contre un athlète plus spécialisé en kickboxing. À deux semaines d’avis, mon adversaire a été changé pour Parsons. Là, j’ai dû changer ma préparation et miser sur un entraînement pour contrer les attaques au sol, qui font la force des lutteurs. »Comme il l’avait anticipé, Parsons a tenté de l’amener au sol la plupart du temps, une tactique qui a plus ou moins fonctionné. « Dans le 1 er round, il a réussi à m’amener au sol à quelques reprises, mais j’ai pu me sortir avec de bonnes positions, soutient Charbonneau. Il s’est vite fatigué avec cette tactique et au 2 e round, j’ai réussi à lui donner un bon coup de genou directement au nez. »Ébranlé et ensanglanté, l’Ontarien a tenté un geste désespéré afin de retrouver le sol avec Charbonneau, un geste que le Maskoutain lui a chèrement fait payer en l’emprisonnant dans une prise de soumission, fatale pour Parsons.« C’est un combat totalement différent de celui au Centre Bell qui s’était davantage déroulé debout qu’au sol. J’ai pris beaucoup d’expérience entre mes combats et durant cette dernière sortie contre Parsons. »Pour Francis Charbonneau, c’était également un premier combat d’AMM depuis une blessure à l’épaule subie à l’entraînement.

Avoir son propre gym

Pour sa préparation, Charbonneau a pu s’entraîner depuis un an dans son propre gym, GymXtra dans le secteur La Providence, dont il est l’un des actionnaires. Une salle de crossfit d’un côté et un ring et des tapis de l’autre, tout ce qu’il lui faut pour bien se préparer.

« C’est encore plus motivant avec son propre gym. Pas besoin de faire du voyagement pour aller m’entraîner », fait-il observer. Celui qui est ambulancier de métier est également entraîneur chez GymXtra.Il est donc toujours en bonne forme physique, prêt pour un prochain défi. Il est également entouré d’une équipe d’expérience menée par l’entraîneur Yanick Bergeron. Il peut notamment compter à ses côtés l’Olympien Alexandre Émond, pour pratiquer les techniques de judo, et Sébastien Demers, dans la partie plus axée sur la boxe.Déjà cet été, le Maskoutain remontera dans l’arène pour un troisième combat professionnel au Challenge MMA. Le combat devrait avoir lieu en juillet ou août à Montréal, possiblement au Centre Pierre-Charbonneau.

image