19 septembre 2013
Charte des valeurs québécoises : c’est non!
Par: Le Courrier

Le gouvernement du PQ ne pouvant s’appuyer sur sa gestion catastrophique, l’économie étant en perte de vitesse comme l’a démontré les nombreuses pertes d’emplois au Québec, n’a trouvé rien de mieux que de semer une nouvelle pomme de discorde avec sa Charte des valeurs québécoises.

On se souviendra des deux référendums perdus (1980 et 1995) qui ont divisé les Québécois. Je connais certaines familles qui se sont chicané et qui, plusieurs années plus tard ne se parlent pas encore. Et maintenant on va rajouter une nouvelle pomme de discorde. Selon les derniers sondages, la répartition est de 50 % pour et 50 % contre. Qu’est-ce que cela va apporter? Encore des tiraillements comme si nous avions besoin de cela. Je ne peux pas croire qu’il n’y ait pas d’autres domaines où le gouvernement devrait placer ses efforts, son énergie et son argent, l’économie par exemple. À quoi servira cette charte si personne ne peut trouver d’emploi?Et parlons de la perception qu’auront les autres du Québec. Pas plus tard qu’hier soir, j’ai entendu un commentateur de lignes ouvertes de New York (WABC AM 770) qui a un auditoire de plusieurs millions d’auditeurs déclarer que le Québec était devenu le « New Nazi State in North America ». Heureusement, les quatre candidats à la mairie de Montréal se sont tous exprimés contre la charte. Eux savent qu’économiquement cela ne peut être bon pour Montréal. Mais le PQ étant minoritaire, je crois que cela va rester un rêve et on pourra passer à autre chose.

Jean-Guy FrancoeurSaint-Hyacinthe

image