23 août 2018
Chevrolet Bolt 2018, prise 2!
Par: Marc Bouchard
Chevrolet Bolt 2018, prise 2!

Chevrolet Bolt 2018, prise 2!

Les voitures électriques ont la cote. Peu importe leur dimension, peu importe leur taille ou leur couleur, elles trouvent preneur dès qu’elles mettent une roue chez le concessionnaire. Normal, me direz-vous, elles continuent d’y faire des apparitions au compte-goutte, ce qui oblige les intéressés à littéralement faire la file pour obtenir le modèle de leur choix. 

Une situation qui pourrait bien changer rapidement, maintenant que le gouvernement ontarien a éliminé l’aide financière à l’achat des VÉ. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, la masse de voitures électriques qui se dirigeaient vers l’Ontario pourrait bien prendre le chemin du Québec.

Ce qui forcera les amateurs à faire des choix non seulement basés sur la disponibilité, mais aussi sur les qualités du véhicule même. Et de ce point de vue, la Chevrolet Bolt risque de bien tirer son épingle du jeu.

Petit rappel : j’ai déjà fait l’essai de la Chevrolet Bolt et, même si j’en avais un peu apprécié la conduite, le temps exigé pour la recharge avait eu raison de ma patience. Je me suis donc senti obligé de répéter l’essai.

Je l’admets, il y a bien quelque chose de satisfaisant à rouler sans mettre de carburant. Oubliez la notion purement écologique (pour laquelle le débat continue de faire rage, à savoir que la production des VÉ serait plus nocive que les autres) dans laquelle je ne veux pas m’embarquer. Le simple fait de ne défrayer que quelques sous, ou quelques dollars selon le cas, pour faire le plein a quelque chose d’amusant.

Et ce n’est bien là qu’un seul des côtés amusants de la voiture électrique. La Chevrolet Bolt, par exemple, a des accélérations nerveuses à souhait, sans être sportives, gracieuseté d’une motorisation électrique offrant toute sa puissance dès son allumage. En d’autres mots, une simple pesée sur l’accélérateur vous permettra de quitter rapidement votre point d’arrêt, sans traîner au milieu du chemin. En bref, les 200 chevaux et 266 lb-pi de couple disponibles dans la Bolt de 1 624 kg suffisent à faire honte à bon nombre de rivales à essence.

La direction n’est pas mal non plus. Le châssis est agile et réactif et, lorsque la direction est surestimée, il y a suffisamment de sensations pour que cela ne ternisse pas trop les choses. Une conduite à un seul pied est possible grâce à une palette de freinage régénérative sur le volant, ce qui ralentit complètement la voiture. On peut donc, en se servant uniquement de l’accélérateur et de nos mains, freiner totalement le véhicule. Mais attention, on doit y penser à l’avance puisque le freinage est régénératif, mais tellement progressif!

L’intérieur est spacieux et aéré, avec beaucoup d’espace pour les jambes, les épaules et la tête pour tous les formats. Ceux d’entre nous qui ont un régime riche en gras pourraient trouver les sièges un peu plus étroits. Et il faut bien avouer que leur rembourrage n’est pas exactement un modèle de confort non plus.

Le tableau de bord est le typique GM. Une unité dynamique, colorée et jolie basée sur MyLink, dotée d’Android Auto / Apple CarPlay et, bien sûr, d’écrans à énergie, est logée au centre pour vous aider à gérer votre batterie et à améliorer vos habitudes de conduite. J’ai apprécié l’affichage numérique massif au volant, la richesse de ses informations ainsi que le tableau de bord lumineux et funky au démarrage et à l’arrêt.

Puis, il y a la recharge. Précisons qu’en une semaine, je n’ai pas eu de longues distances à parcourir. Du moins pas suffisantes pour vider la batterie d’un trait. J’ai donc pu maintenir la batterie pleine pour la majeure partie de mon essai. Puis, il y a eu la dernière journée, où j’ai dépensé 275 des 380 km d’autonomie disponibles. Il m’a fallu 33 heures (oui, oui) pour reprendre 100 % de l’autonomie sur ma prise de 120 volts. Évidemment, si vous optez pour l’électrique, vous optez aussi pour la borne de recharge.

En résumé

Je l’avoue, je suis comme tout le monde : si on me demande de conduire un véhicule presque sans payer le carburant, j’ai tendance à l’apprécier beaucoup plus. La conduite de la Bolt est correcte et relativement dynamique, son espace intérieur vaste (sauf pour le chargement qui est plus standard) et sa longue autonomie rassure certainement en partie les plus inquiets d’entre nous. Mais je ne parviens toujours pas à me faire à l’idée des délais nécessaires à la recharge. Désolé! 

image