1 mars 2012
Cintech reçoit 384 300 $ d’Ottawa
Par: Jean-Luc Lorry
Au centre de la photo, la directrice générale de Cintech agroalimentaire, Fadia Naim est heureuse de recevoir une aide financière du gouvernement fédéral.

Au centre de la photo, la directrice générale de Cintech agroalimentaire, Fadia Naim est heureuse de recevoir une aide financière du gouvernement fédéral.

Cintech agroalimentaire, un centre collégial de transfert de technologie affilié au Cégep de Saint-Hyacinthe, vient de recevoir un sérieux coup de pouce financier du fédéral représentant un montant de 384 300 $.

« Cette somme servira à acquérir plusieurs équipements de pointe et ainsi permettre à Cintech de répondre davantage aux demandes de l’industrie agroalimentaire », justifie Fadia Naim, directrice générale de Cintech agroalimentaire.

Ces nouveaux appareils auront la particularité de reproduire l’action de machinerie industrielle, mais à l’échelle d’une unité de production pilote. L’un des équipements permettra de réaliser la congélation d’un aliment à haute vitesse. Un autre servira à incorporer du gaz dans des boissons.Cette contribution non remboursable est octroyée via le programme Croissance des entreprises et des régions de Développement économique Canada.Le ministre des Transports et de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel, avait délégué le député conservateur Jacques Gourde pour annoncer publiquement cet appui financier. « Le gouvernement n’a pas hésité à appuyer financièrement l’organisme Cintech qui joue un rôle important dans diverses régions du Québec en raison de son soutien aux projets d’innovation et de transfert technologique de nombreuses PME », a déclaré le député Gourde.

Contributions provinciales

L’an dernier, Cintech a réalisé un chiffre d’affaires de 2,2 M$, un résultat financier légèrement inférieur à celui de 2010 où les contrats obtenus représentaient 2,8 M$.

En plus des revenus provenant du secteur privé, Cintech peut compter sur une subvention de 200 000 $ du ministère de l’Éducation et sur une contribution de 98 000 $ du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation.

image