7 janvier 2016
CISSS Montérégie-Est : pas de locaux vacants dans le siège social
Par: Jennifer Blanchette
Plus d’une centaine d’employés administratifs du CISSSME déménageront leurs pénates dans le siège social de la rue Gauthier sous peu. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Plus d’une centaine d’employés administratifs du CISSSME déménageront leurs pénates dans le siège social de la rue Gauthier sous peu. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les locaux du nouvel immeuble ­administratif bâti à la demande de l’ancien Centre de santé et de ­services sociaux Richelieu-Yamaska (CSSSRY) ne resteront pas vides. Tel que prévu avant la réforme en santé, 120 employés devraient y emménager sous peu, et ce, même si l’un des objectifs de la loi 10 était la réduction du personnel.

publicité

Désigné comme étant le siège social du Centre intégré de santé et de services ­sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME), ce bâtiment accolé au CLSC des Maskoutains devait au départ héberger 120 employés du pavillon Saint-Charles de l’Hôpital Honoré-Mercier afin de ­dégager de l’espace pour l’arrivée d’une trentaine de médecins spécialistes.

Avec l’entrée en vigueur de la loi 10, qui visait la fusion des ressources administratives des anciens CSSS, il était permis de se demander si l’endroit ne ­deviendrait pas une coquille vide. Il ­semblerait que non.

« Il logera, comme prévu, 120 membres du personnel administratif du CISSS de la Montérégie-Est, dont des directeurs, des cadres intermédiaires et des professionnels. Entre autres, des membres des ­directions des ressources humaines, communications et affaires juridiques, des services techniques, des ressources financières et de la qualité et performances auront leur port d’attache à cet endroit », a affirmé Joanne Beauvais, attachée de presse du ministre de la Santé.

Elle a indiqué que le déménagement dans le siège social était « imminent » et qu’au terme de la vaste réorganisation du réseau de santé, des membres du personnel administratif seraient en poste sur l’ensemble du territoire du CISSSME.

D’ici 2018, les effectifs du territoire ­couvert par le CISSSME seront réduits de 80 employés à temps complet cadres, ­passant de 529 à 449, a précisé Joanne Beauvais.

Quant à la présidente directrice ­générale de l’établissement, Louise ­Potvin, elle conservera son bureau dans le pavillon Saint-Charles.

Le directeur général de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, François Brouillard, a confirmé au COURRIER que la construction du bâtiment était bel et bien terminée et que seuls quelques changements mineurs avaient été ­apportés au devis.

Son organisation avait décroché par ­appel d’offres le contrat de location avec le CSSSRY grâce à une soumission ­chiffrée à 6,1 M$ auquel est assorti un bail de 10 ans dont le montant est fixé à 760 000 $ par année.

image