28 mars 2013
Claire Morin : le rêve se poursuit… et se transmet!
Par: Le Courrier
Claire Morin présentera l'exposition <em>Les Rouges Passion</em>, les samedi et dimanche 6 et 7 avril, à la nouvelle galerie des Beaux-Arts, située à même l'école des Beaux-Arts de Saint-Hyacinthe, de 13 h à 17 h.

Claire Morin présentera l'exposition Les Rouges Passion, les samedi et dimanche 6 et 7 avril, à la nouvelle galerie des Beaux-Arts, située à même l'école des Beaux-Arts de Saint-Hyacinthe, de 13 h à 17 h.

Il y a 28 ans, une partie du rêve de Claire Morin se réalisait alors qu’elle ouvrait l’école des Beaux-Arts de Saint-Hyacinthe à même son domicile. À quelques jours de son 71 e anniversaire, l’artiste-peintre ouvrira les portes de la toute première galerie des Beaux-Arts, située à même l’école, le samedi 6 et le dimanche 7 avril, aux côtés de sa fille Mimi Morin qui assure maintenant la continuité de ce rêve.

Publicité
Activer le son

À raison de trois fois par année, la galerie des Beaux-Arts accueillera l’exposition d’un ou d’une artiste-peintre qui se spécialise en beaux-arts. Une occasion pour la fondatrice et sa fille, désormais responsable de l’école et de la galerie, d’encourager leurs élèves à exposer leurs oeuvres et à les mettre en vente.

« Ce n’est pas tous les artistes qui ont de la facilité à présenter leurs oeuvres à une galerie d’art, témoigne Claire Morin par expérience. Moi-même, je n’étais pas portée à aller voir les galeries. C’était difficile pour moi de me vendre en tant qu’artiste. » Pour ces artistes, la galerie servira de vitrine et de tremplin. « Maintenant, les élèves vont avoir l’occasion d’exposer leurs créations, mais aussi les reproductions d’oeuvres de grands maîtres qu’ils produisent durant leurs cours, ajoute Mimi Morin. Cela les motive à s’appliquer davantage lorsqu’ils les réalisent parce qu’ils savent qu’ils auront peut-être l’occasion de les exposer », ajoute sa fille.Et les idées de grandeur pour la galerie ne manquent pas. Parce que Mimi Morin ne veut pas limiter les activités de la galerie aux réalisations des élèves de l’école. Des artistes de la région maskoutaine et d’ailleurs au Québec pourront également poser leurs toiles aux murs de l’agrandissement de l’ancienne demeure de sa mère.Pour chaque exposition, on organisera une soirée VIP le mercredi, suivie d’une exposition grand public le samedi et dimanche suivant le vernissage en présence des artistes exposants. Les oeuvres seront ensuite accessibles sur Internet à la page de la nouvelle galerie virtuelle qui comprend trois catégories, soit les artistes, les reproductions des grands maîtres et les jeunes artistes.

Grande ouverture

C’est la fondatrice de l’école elle-même qui a été en vedette dans le cadre du vernissage de la première exposition, hier soir, à l’occasion de l’inauguration de la galerie. Elle se poursuivra pour le grand public samedi et dimanche de 13 h à 17 h. Pour l’occasion, Claire Morin dévoile la série Les Rouges Passion sur laquelle elle travaille depuis cinq ans.

« Depuis quelque temps, j’ai une période rouge. Je mets de la couleur rouge dans toutes mes toiles. J’étais comme pris avec cela. Maintenant, je sens que cette période est presque terminée pour moi, en tant qu’artiste, et qu’une autre période s’en vient », explique l’artiste maskoutaine.Fidèle à son style tout en se tenant en évolution constante, Claire Morin présentera 35 tableaux impressionnistes et expressionnistes de portraits, en passant par des natures mortes et des paysages. La galerie virtuelle est accessible à l’adresse Internet www.galeriedesbeauxarts.com

image