21 janvier 2016
Prix Honoris Causa au Gala Cérès
Claude Boire, un chef de file passionné et visionnaire
Par: Alain Bérubé
Claude Boire, de Boire & Frères, une entreprise de Wickham, a reçu le Prix Honoris Causa lors du Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe. De gauche à droite : André Cécyre, président du Salon de l’agriculture; Lise Blanchard, la conjointe du lauréat; M. Boire et Manon Théorêt, de RBC Banque Royale et présidente d’honneur du Gala Cérès. Photo Patrick Roger

Claude Boire, de Boire & Frères, une entreprise de Wickham, a reçu le Prix Honoris Causa lors du Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe. De gauche à droite : André Cécyre, président du Salon de l’agriculture; Lise Blanchard, la conjointe du lauréat; M. Boire et Manon Théorêt, de RBC Banque Royale et présidente d’honneur du Gala Cérès. Photo Patrick Roger

Afin de souligner sa passion pour ­l’aviculture et son esprit visionnaire, le Gala Cérès a honoré Claude Boire, ­président de l’entreprise Boire & Frères de Wickham. C’est avec joie, mais également avec modestie, que le lauréat a accueilli le prestigieux prix Honoris Causa remis à Saint-Hyacinthe lors du Salon de l’agriculture.

Ce salon, par le biais du Gala Cérès, ­honore chaque année une personnalité pour sa contribution exceptionnelle à l’agriculture québécoise. « M. Boire figure parmi ces hommes qui savent faire une différence dans leur industrie, tout en privilégiant les valeurs familiales et ­humaines », soutient André Cécyre, président du conseil d’administration du Salon de l’agriculture.

Fondée en 1927, Boire & Frères est selon le Salon de l’agriculture une entreprise phare du monde avicole.

« Cultivant l’innovation et développant une approche unique en matière de ­gestion des ressources humaines, elle ­traverse les époques en conservant clients et fournisseurs. L’humanité de Claude Boire y est pour beaucoup », mentionne le texte de présentation.

Avec l’aide de ses frères Paul, Clément et Denis, Claude Boire a suivi avec brio les traces de son père Gérard qui, à l’âge de 23 ans, érigeait son premier poulailler sur la ferme familiale pour a­insi devenir le plus ancien couvoir ­commercial au Québec.

« Notre entreprise est devenue au fil ­des ans le leader dans son domaine avec environ 40 % des parts de marché au Québec et une production annuelle de plus de 85 millions de poussins. Pour en arriver là, il a fallu travailler fort, sans compter nos heures. Ce fut un long cheminement, mais ­les résultats sont extraordinaires ­et au-delà de nos espérances », confie M. Boire.

Le président de l’entreprise est par ­ailleurs très fier de voir Boire & Frères dans la liste des 50 sociétés les mieux gérées au Canada selon la firme Deloitte.

« C’est un bel hommage à toute notre organisation. Nous pouvons ­compter sur un personnel dévoué, ­engagé et compétent. Le prix qu’on vient de me décerner revient à toute l’équipe », affirme-t-il.

Pour M. Boire, la qualité, le service et l’efficacité sont des valeurs qui sont au coeur des priorités de l’entreprise, qui compte plus de 450 employés.

« Boire & Frères travaille d’ailleurs sur un solide plan de continuité qui, je ­l’espère, assurera non seulement sur la pérennité de l’entreprise, mais aussi en assurer la croissance future », a-t-il ­déclaré lors de son allocution, remerciant chaleureusement son épouse Lise et son fils Patrice pour leur support inconditionnel et leur compréhension.

image