9 novembre 2017
À Saint-Hyacinthe
Claude Corbeil conserve la mairie
Par: Benoit Lapierre
Une poignée de main polie entre Claude Corbeil et Chantal Goulet peu de temps après le verdict final. Photo François Larivière - Le Courrier

Une poignée de main polie entre Claude Corbeil et Chantal Goulet peu de temps après le verdict final. Photo François Larivière - Le Courrier

Les élections municipales à Saint-Hyacinthe se sont conclues dimanche sur le thème du changement, mais pas du côté de la mairie : Claude Corbeil a devancé son adversaire Chantal Goulet par la marge de 2 898 voix, obtenant ainsi un deuxième mandat aux commandes d’un conseil municipal passablement renouvelé.

Publicité
Activer le son

« C’est clair qu’on aura à s’ajuster », a-t-il glissé dans son discours de victoire à l’hôtel de ville, en soulignant l’arrivée au conseil de cinq nouvelles figures. M. Corbeil a obtenu 9 182 voix contre 6 284 pour Chantal Goulet. Le taux de participation s’établit à 36,5 %, en considérant les 409 bulletins rejetés. Aux élections de 2013, alors qu’il y avait une course à trois à la mairie, Claude Corbeil avait récolté 9 416 voix contre 4 702 pour Gaston Vachon et 4 374 pour Pierre Rhéaume, obtenant ainsi une majorité de 4 714 voix, avec un taux de participation de 44 %.
Cette fois-ci, dans une lutte à deux et avec un taux de participation plus faible qu’en 2013, sa majorité a fondu de quelque 1 816 voix.« Mais j’ai gagné avec une bonne majorité et c’est ça l’important. Il y a beaucoup de dossiers à traiter et on ne s’ennuiera pas durant les quatre prochaines années », a-t-il confié au COURRIER, avant de s’adresser aux candidats et citoyens venus assister à l’annonce des résultats à la Salle des arts de l’Hôtel de ville.
« Nous avons vécu aujourd’hui un exercice démocratique important, il y avait 29 candidats en lice et je remercie tous les électeurs qui se sont exprimés. Ça prend beaucoup d’énergie et de courage pour faire campagne, et je félicite tous les candidats. Je veux aussi saluer les conseillers qui nous quittent, Sylvie Adam, Jacques Denis et Alain Leclerc, qui ont tous fait de l’excellent travail. Nous accueillons cinq nouveaux conseillers et ensemble, nous allons être les représentants de tous les citoyens (…). Saint-Hyacinthe va continuer d’être l’une des plus belles villes du Québec, une ville où les gens voudront venir vivre avec nous, et nous nous mettons au travail dès maintenant », a-t-il déclaré.
De son côté, Chantal Goulet semblait accepter le verdict des électeurs avec sérénité. « Je n’osais pas trop me faire d’idée parce que je ne voulais pas être déçue. Est-ce que je serai de retour dans quatre ans? Probablement. Je verrai », a-t-elle commenté, se disant aussi très heureuse de l’élection de son ami Jeannot Caron dans le district Cascades.
Elle considère que malgré sa défaite, les électeurs ont envoyé un message clair au maire Corbeil. « Les gens ont besoin d’être entendus, ils veulent être consultés sur les grands projets et je suis heureuse du résultat du vote parce que le conseil ne pourra plus passer à côté de ça. Il y a eu des élections dans tous les districts et à la mairie et je suis contente qu’il y ait du changement au conseil. Ça va faire du bien, ça va changer les façons de faire. De mon côté, j’ai reçu beaucoup d’amour durant la campagne et j’ai bénéficié de l’appui d’une équipe merveilleuse », a-t-elle ajouté.

image