23 octobre 2014
Colloque sur l’insuffisance rénale à Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Chaque année, le nombre de personnes atteintes d’insuffisance rénale augmente partout au pays. La Fondation canadienne du rein est fortement préoccupée par la croissance accélérée des besoins en traitement de l’insuffisance rénale chronique (IRC) au Québec.

Publicité
Activer le son

C’est dans ce contexte qu’un colloque sur la prévention de l’insuffisance rénale pour les professionnels de la santé se tiendra le 24 octobre au Club de Golf de Saint-Hyacinthe. Le Colloque a pour objectif de pourvoir les professionnels de la santé de la Montérégie d’informations utiles relativement au dépistage de la maladie rénale afin de la détecter rapidement et d’en ralentir la progression.

Offert en collaboration avec un groupe d’experts de la région, les différentes présentations sont adaptées pour les médecins, infirmières, pharmaciens, nutritionnistes et gestionnaires.

L’insuffisance rénale

Les reins jouent un rôle essentiel et central au fonctionnement de beaucoup d’organes. Ils aident entre autres à retirer les déchets du sang, à maintenir le métabolisme (en réglant les niveaux d’eau et de minéraux dans le corps) et à produire des hormones, dont celles qui règlent la pression sanguine. Si les reins ne fonctionnent plus,

la mort s’ensuit dans les jours suivants.

L’insuffisance rénale est une maladie sournoise. Elle touche un Québécois sur 14 actuellement. On estime que 1 000 Québécois reçoivent chaque année, un diagnostic d’insuffisance rénale chronique.

En Montérégie, on évalue présentement que plus de 1 700 personnes souffrent d’insuffisance rénale.

image