13 août 2015
Saint-Hyacinthe Technopole
Comités consultatifs de Saint-Hyacinthe TechnopoleConseil d’administration en quête d’un DG
Par: Jean-Luc Lorry
Le président du conseil d’administration de Saint-Hyacinthe Technopole, Bernard Forget.

Le président du conseil d’administration de Saint-Hyacinthe Technopole, Bernard Forget.

Pour recruter le futur directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, le conseil d’administration de cet

Publicité
Activer le son

Saint-Hyacinthe Technopole a été créé le 1er avril et regroupe sous un même toit les secteurs industriel, commercial et touristique (incluant le volet congrès).

Le président de Saint-Hyacinthe Technopole, Bernard Forget n’a pas souhaité dévoiler l’identité des administrateurs qui seront impliqués dans le processus d’embauche de celui ou celle qui prendra les commandes de Saint-Hyacinthe Technopole.

« Je préfère réserver cette information qui relève de la régie interne », nous a répondu M. Forget sur le sujet.

En attendant de mettre la main sur la perle rare, la direction générale par intérim de Saint-Hyacinthe Technopole a été confiée à André Barnabé. Celui-ci occupait précédemment le poste de président-directeur général de l’Alliance Boviteq, un centre privé de recherche en reproduction bovine situé à Saint-Hyacinthe.

M. Barnabé connaît bien le secteur industriel maskoutain puisqu’il a siégé de nombreuses années au conseil d’administration de la Cité de la biotechnologie, une corporation privée qui est devenue Saint-Hyacinthe Technopole.

En plus d’un directeur général permanent, l’organisme doit dénicher son directeur du développement industriel et pourvoir le poste de conseiller au développement industriel et gestion immobilière qui est vacant depuis la démission de Philippe Barnabé.

Transparence?

Si l’on se réfère à la présentation de Saint-Hyacinthe Technopole qui avait été orchestrée par la Ville en mars, le contrat de travail du prochain directeur général devrait être accessible.

« Par souci de transparence, il est prévu que la nouvelle entité rende publics le rapport annuel de la corporation, le budget annuel, les états financiers et le contrat de travail du directeur général », peut-on lire dans le document de présentation de Saint-Hyacinthe Technopole remis aux médias.

En attendant, le conseil d’administration semble avoir des réticences à donner une copie du contrat de travail de l’actuel directeur général.

« Nous sommes encore à regarder quelle politique nous allons nous donner concernant la diffusion de l’information. Cette politique inclut différents documents, dont le contrat de travail du directeur général », précise Bernard Forget.

Comités consultatifs

Actuellement, on poursuit les appels et les rencontres en vue de combler tous les sièges du conseil d’administration et ceux des trois comités consultatifs.

À terme, le conseil d’administration comptera 11 membres et 27 personnes se partageront à nombre égal les comités industrie, commerce et tourisme.

Pour le moment, 10 administrateurs ont été trouvés et 22 personnes ont accepté de se joindre aux divers comités (voir tableau).

« Notre objectif n’est pas d’aller trop vite dans cette opération de recrutement, mais de choisir les bonnes personnes », indique M. Forget.

image