27 février 2019
Entre les lignes
Confidentielle
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Ce mot au féminin, telle une mise en garde au lecteur, est écrit sur la page couverture du rapport sur l’optimisation de la gouvernance du développement économique sur le territoire maskoutain réalisé par la firme Espace Stratégies.

On comprend que certaines personnes auraient souhaité le garder à l’abri des regards indiscrets jusqu’à ce qu’on invite les médias à une conférence de presse où on nous aurait dévoilé le remède de cheval choisi pour sauver le malade condamné – lire DEM et Saint-Hyacinthe Technopole (SHT) – plutôt que de s’épivarder sur les causes du mal qui est en train de gruger ces organisations jusqu’à l’os.

Il faut dire qu’à la Ville de Saint-Hyacinthe, à l’origine de la rédaction du rapport, on aime bien les petits secrets et tout ce qui est confidentiel. Le plus curieux, c’est que les auteurs du rapport n’ont pas l’air d’être de grands partisans de l’opacité. Voyez ce qu’ils écrivent à la page 23 du document : « Une telle démarche de restructuration économique demande un effort important de communication dans lequel la transparence est de rigueur. À défaut de transparence, la situation ne fera que s’aggraver, avant même de pouvoir mettre en place la nouvelle structure. »

De toute évidence, ils ne tenaient pas tant que ça à ce que la version révisée de leur rapport en date du 4 octobre soit coiffée du mot « confidentiel ». Et ils ont bien raison, même si leurs clients ont fait tout le contraire. N’y gagnerait-on pas à impliquer tous les acteurs concernés par le développement économique dans la refonte actuelle plutôt que de confier le travail à un petit comité restreint? Vu le succès mitigé de la première formule de gouvernance, il ne faudrait pas se tromper à nouveau. On aurait donc eu avantage à approfondir la réflexion et à la pousser auprès d’un large auditoire. Mais ne nous y trompons pas.

L’objectif n’est pas uniquement d’accoucher d’une structure plus efficace. On souhaite aussi un modèle plus économique, du moins pour la Ville de Saint-Hyacinthe qui investit pas mal de sous dans DEM et SHT.

Des têtes, il pourrait en rouler quelques-unes si la fusion de DEM et de SHT se réalise. C’est l’évidence même.

image