15 mars 2012
Parc industriel
Conflit de travail chez VIF
Par: Le Courrier

La menace de grève qui planait sur Les Industries de moules et plastiques VIF, du 4000, boul. Casavant Ouest, dans le parc industriel de Saint-Hyacinthe, s’est concrétisée cette semaine. Les 90 travailleurs syndiqués de l’usine ont déclenché la grève lundi matin.

Réunis lundi à Montréal dans les bureaux du Service de conciliation de la Commission des relations de travail, les représentants du syndicat et de l’employeur ont négocié jusqu’à tard dans la soirée pour tenter de trouver un terrain d’entente, mais ce fut en vain. « Rien ne va plus », a résumé Camille Bisson, le représentant du Syndicat national de l’automobile, de l’aérospatiale, du transport et des autres travailleurs et travailleuses du Canada (TAC-Québec/FTQ) qui s’occupe du dossier.

M. Bisson a expliqué que plusieurs demandes importantes demeuraient en suspens, dont celles touchant les augmentations salariales, le temps supplémentaire sur une base volontaire, le temps de présence au travail non payé et les assurances collectives.Les employés syndiqués avaient rejeté les dernières offres patronales à 98 % et s’étaient ensuite prononcés à 93 % en faveur du débrayage. « Je n’ai aucune espèce d’idée du temps que ça peut durer. Ça dépend de la volonté de la partie patronale à régler », a ajouté le représentant national du Syndicat.Par ailleurs, M. Bisson a souligné que le Syndicat n’a pas apprécié que la Ville de Saint-Hyacinthe refuse de le laisser utiliser un terrain municipal situé près de l’usine pour y installer une roulotte. « On nous a dit qu’il fallait que ça passe au conseil municipal. Je trouve ça bizarre. On n’a jamais eu ces problèmes-là ailleurs », a-t-il commenté.LE COURRIER a tenté d’obtenir les commentaires d’un porte-parole de l’entreprise au sujet du conflit, mais le message laissé à ses bureaux est demeuré sans réponse.

image