31 mai 2012
Conflit étudiant vs gouvernement
Par: Le Courrier

Au tout début du conflit étudiant, que je qualifie de « boycott » et non de « grève », je me suis dit : « Ben coudon, nos jeunes ont plus de couilles que nous! Enfin, la relève d’un peuple qui commence à se tenir debout! Fini le temps où le peuple québécois était un troupeau de moutons! » Mais là, y a se t’nir deboute, pis pas plier pantoute! Y a des limites à toute!

publicité

Au tout début du conflit étudiant, que je qualifie de « boycott » et non de « grève », je me suis dit : « Ben coudon, nos jeunes ont plus de couilles que nous! Enfin, la relève d’un peuple qui commence à se tenir debout! Fini le temps où le peuple québécois était un troupeau de moutons! » Mais là, y a se t’nir deboute, pis pas plier pantoute! Y a des limites à toute!

Se tenir debout, ce n’est pas nécessairement être rigide, fermé d’esprit, ne vouloir faire aucune concession et refuser de discuter! Non, se tenir debout, c’est être ouvert d’esprit pour entendre ce que la partie « adverse » a à proposer et avoir assez de jugement pour donner raison à son opposant si ce qu’il propose a du sens! Les étudiants accusent le gouvernement d’être dictateur. Si on regarde la situation à l’inverse, est-ce que vous n’êtes pas un peu dictateurs dans vos demandes chers étudiants? Vous prétendez vouloir discuter, mais refusez toutes les propositions! J’en conviens, nous vos parents, avons fait de vous des êtres égoïstes, égocentriques, qui se regardent le nombril, qui pensent qu’un NON n’est pas une réponse à vos demandes, mais j’ai des p’tites nouvelles pour vous! Dans la vie, NON c’est aussi une réponse! C’est ben plate à dire, mais c’est comme ça! Nous, vos parents, avons été mous pour ne pas vous brimer chers petits anges de nos coeurs! Hélas, nous aurions dû serrer un peu plus la vis quand il en était encore temps… Mais le mal est fait! Je fais personnellement mon mea culpa! Je vous demande de mettre un peu d’eau dans votre vin parce que là, c’est une population entière qui boit juste de l’eau! Pis boire juste de l’eau ça donne pas grand « feeling »! Nous aussi on aime le goût du vin! En prenant en otage la population, nous perdons un peu de vue vos convictions du départ! Cessez de faire vos bébés gâtés, jetez vos suces à la poubelle, apprenez à agir en « adultes » parce que c’est ce que vous êtes! Et un adulte doit discuter, argumenter, faire des compromis, des concessions, parfois il se sent un peu perdant, mais d’autres fois, il est le grand gagnant! Pensez à vos pauvres parents qui se saignent à blanc depuis votre arrivée dans leur vie! Des concessions, des compromis et des privations ils en ont fait déjà pas mal pour vous « rendre à terme »! Mais quel « terme »… Je me pose la question! Je sais à l’avance que mon message vous passe 100 pieds par-dessus la tête et qu’il sera sévèrement critiqué! Mais tout comme vous, j’utilise mon droit de parole pour vous dire ce que je pense. Vous êtes des êtres intelligents, articulés, débrouillards, vous avez de l’initiative. Alors pourquoi ne pas utiliser vos belles qualités et vous en servir de façon positive plutôt que d’être « buckés » et demeurer sur vos positions? Ouvrez vos coeurs et vos oreilles! Soyez conciliants! Ce qui veut dire avoir un peu de souplesse et d’accommodation! Votre cause est noble, mais là je pense que vous êtes allez un peu trop loin!

Josiane Quintal

image