17 juin 2021
En raison d’une erreur sur la plateforme Clic Santé
Confusion et longue attente pour se faire vacciner au Pavillon La Coop
Par: Maxime Prévost Durand

Des personnes ont dû attendre plus de trois heures et demie pour recevoir leur vaccin, lundi, après qu’une erreur survenue au niveau de la plateforme Clic Santé eut provoqué de la confusion au Pavillon La Coop, site principal de vaccination à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Pendant que des citoyens attendaient pour se faire vacciner, des élèves du secondaire sont arrivés en autobus scolaire pour, eux aussi, être vaccinés. Une telle affluence n’était toutefois pas prévue à l’horaire, si bien que les employés ont été pris au dépourvu et un important retard en a résulté.

« Nous sommes allés nous faire vacciner pour notre deuxième dose [lundi]. Notre rendez-vous était à 11 h, mais nous avons dû attendre jusqu’à 14 h 30 pour recevoir notre vaccin, s’est indigné un citoyen en écrivant au COURRIER. Quelqu’un a décidé de donner la priorité à des jeunes qui arrivaient en autobus. On tassait les gens de 75 ans et plus sur le côté et les jeunes, en gang et sans distanciation, passaient devant les aînés. C’est un manque de respect pour les aînés considérant la chaleur et la pluie [qu’il y avait]. C’est complètement inacceptable. »

Selon ce citoyen, les employés n’avaient pas été prévenus et certains n’ont même pas eu d’heure de dîner en raison de cette situation. « Plusieurs aînés ont aussi décidé, après deux heures d’attente, de repartir sans leur vaccin », a-t-il observé.

« Cette situation hors de notre contrôle est malheureusement arrivée », a reconnu Catherine Domingue, conseillère en communication numérique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est.

Se disant « désolé des inconvénients que cela a pu occasionner », le CISSS de la Montérégie-Est affirme avoir « constaté qu’il y avait une confusion au niveau de la plateforme Clic Santé, entraînant une double planification des rendez-vous ».

« Toutefois, malgré la fâcheuse situation, toutes les personnes ayant un rendez-vous ont pu recevoir leur vaccin, a soutenu Mme Domingue. Nous sommes à analyser la situation avec Clic Santé pour éviter qu’une telle situation se reproduise. »

Montérégie : près de 71 % des personnes vaccinées

Malgré cet accroc, la campagne de vaccination continue de progresser alors que près de 71 % de la population de la Montérégie a reçu au moins une dose.

Un bond important a été observé chez les adolescents de 12 à 17 ans. En date de lundi, tout près de 65 % de cette clientèle avait été vaccinée, rattrapant presque les 18-29 ans (66,7 %) et les 30-39 ans (70,2 %).

Par ailleurs, il est possible dès aujourd’hui pour toutes les personnes de 40 ans et plus de devancer leur deuxième dose de vaccin. D’autres groupes d’âge s’ajouteront d’ici le 23 juin. Rappelons qu’il doit s’être écoulé un minimum de huit semaines entre les deux doses. Cette option est dorénavant offerte à l’ensemble des personnes vaccinées, qu’elles aient reçu le vaccin de Pfizer, d’AstraZeneca ou de Moderna, a confirmé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en début de semaine. Jusqu’ici, seules les personnes ayant reçu un vaccin de Pfizer pouvaient se prévaloir de l’option de devancer leur deuxième dose.

image