16 juillet 2015
Saint-Hyacinthe
Congé d’horodateur pour les vignettes bleues
Par: Benoit Lapierre
Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a annoncé le passage à la gratuité des horodateurs pour les détenteurs de vignettes en compagnie de Marie Montplaisir, coordonnatrice du GAPHRY, Chantal Girard, utilisatrice et de Michel Rouleau, du service des Loisirs de la Ville de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a annoncé le passage à la gratuité des horodateurs pour les détenteurs de vignettes en compagnie de Marie Montplaisir, coordonnatrice du GAPHRY, Chantal Girard, utilisatrice et de Michel Rouleau, du service des Loisirs de la Ville de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les personnes à mobilité réduite n’auront plus à se rendre à l’horodateur le plus proche après avoir garé leur voiture dans une case tarifée du centre-ville, ou des abords de l’hôpital.

Publicité
Activer le son

Ces espaces de stationnement sont maintenant mis gratuitement à leur disposition durant deux heures consécutives, du moment que leur voiture est munie du pictogramme bleu et blanc officiel représentant un fauteuil roulant.

L’instauration de cette nouvelle mesure favorisant les déplacements des personnes handicapées dans les espaces publics a été annoncée tout récemment par le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

« L’accessibilité universelle est un droit fondamental pour tous. Le Plan d’action 2015-2016 visant à identifier et à réduire les obstacles afin de favoriser l’intégration des personnes handicapées vise notamment à corriger certains problèmes liés à la circulation », a déclaré le maire Corbeil en conférence de presse.

Il a souligné que la Ville, par cette mesure, voulait répondre aux préoccupations exprimées par les personnes handicapées qui ont parfois de la difficulté à se rendre aux horodateurs et y acquitter les frais de stationnement.

Invitée à la conférence de presse, Chantal Girard, une automobiliste à qui cette nouvelle mesure s’adresse, s’est dite enchantée par ce changement. « J’essayais de me stationner le plus près possible de l’horodateur, parce que ce n’est pas évident de marcher, des fois. C’est vraiment fantastique, c’est super plaisant. Le maire et les conseillers pensent aux gens à mobilité réduite », a-t-elle confié au COURRIER.

Marie Montplaisir, coordonnatrice du Groupement des associations de personnes handicapées du Richelieu-Yamaska (GAPHRY), a aussi salué la Ville de Saint-Hyacinthe pour ses efforts visant l’amélioration des conditions de vie d’une tranche défavorisée de la population. « Dans un souci de faciliter les déplacements et d’éviter des chutes ou de malheureux incidents et d’harmoniser nos pratiques avec d’autres régions du Québec, la municipalité a choisi la gratuité du stationnement pour toute personne possédant une vignette de stationnement émise par la Société d’assurance automobile du Québec. Nous reconnaissons cette initiative et nous remercions la municipalité de se préoccuper de ses concitoyens handicapés qui, à leur tour, pourront participer à la vie économique du centre-ville », a-t-elle déclaré, au nom de la Table de concertation des organismes offrant des services aux personnes handicapées.

Mme Montplaisir a profité de l’occasion pour remercier Michel Rouleau, du service des Loisirs, pour son excellent travail à cette table.

image