26 juillet 2012
Connaissez-vous l’aménagement avifaunique?
Par: Le Courrier

L’aménagement avifaunique est un aménagement paysager au service des oiseaux. En effet, les mangeoires ne suffisent pas aux besoins des oiseaux. L’idéal, c’est de leur procurer des habitats au sein de la ville par quatre éléments simples : nourriture, eau, abri et sécurité pour l’élevage des jeunes. Allons-y en étapes.

publicité

L’aménagement avifaunique est un aménagement paysager au service des oiseaux. En effet, les mangeoires ne suffisent pas aux besoins des oiseaux. L’idéal, c’est de leur procurer des habitats au sein de la ville par quatre éléments simples : nourriture, eau, abri et sécurité pour l’élevage des jeunes. Allons-y en étapes.

Étape 1. Faire l’inventaire. Les plantes du jardin, les endroits gazonnés, le barbecue, les allées, le patio et le cabanon. Identifier les endroits ensoleillés, ombragés de même que les endroits où l’eau s’accumule lorsqu’il pleut. Étape 2. Retirer les plantes exotiques envahissantes. Eh oui, elles peuplent même nos jardins : renouée japonaise, nerprun, butome à ombelle, bourreau des arbres, salicaire pourpre. Ces espèces perturbent tous nos écosystèmes. Étape 3. Planifier. La bonne plante au bon endroit. Créer des aménagements étagés comme dans la forêt avec plantes basses, arbustes et arbres. Ayez au moins un grand arbre. Aménagez un pré fleuri si l’espace est suffisant. Une clôture végétalisée devient facilement un habitat et même un lieu de nidification. Étape 4. Planter des espèces québécoises. Les oiseaux recherchent les espèces qu’ils retrouvent en nature. Fougères, panic raide ou cornouiller stolonifère pour les lieux humides; sureaux ou viorne pimbina pour des fruits; physocarpe à feuilles d’obier ou aronie noire pour une haie; nymphée ou pontédérie cordée pour le bassin d’eau. Étape 5. Ajouter de l’eau. Bassin pluvial, étang, fontaine ou simple abreuvoir, l’eau est une ressource essentielle. Gardez l’endroit propre pour éviter la propagation de maladie. Étape 6. Pas de pesticides. Les pesticides sont toxiques pour les oiseaux. Une variété de végétaux devrait suffire à maintenir un équilibre et certaines maladies n’affectent que l’esthétisme des plantes. Étape 7. Accumuler des éléments naturels. Quelques branches dans un coin procureront un abri additionnel. Les mésanges et les sittelles y trouveront de petits insectes. Les crapauds, mangeurs de limaces, s’y abriteront. Voilà, l’aménagement avifaunique de votre cour est prêt pour de beaux moments de détente à observer les oiseaux. Bon jardinage.-30-

image