12 mars 2020
Entre les lignes
Conseil en bref
Par: Le Courrier

Depuis quelques semaines, la Ville de Saint-Hyacinthe a pris l’habitude de publier sur son compte Facebook les faits saillants de ses séances publiques.

Publicité
Activer le son

Elle présente le tout sous le titre Conseil en bref, un titre assez révélateur.

Cela part certainement d’une bonne intention, celle de bien informer les Maskoutains des grandes décisions et des débats du conseil, et ce, en toute transparence. Sans filtre et sans intermédiaires seraient peut-être d’autres objectifs recherchés. Enfin passons.

Voici les faits saillants retenus par la Ville au terme de l’assemblée du 2 mars : approuver le plan d’action municipal 2020 visant à identifier et à réduire les obstacles à l’intégration des personnes handicapées; confier à la Société protectrice des animaux de Drummond le mandat d’appliquer le nouveau règlement provincial sur l’encadrement des chiens; modifier le règlement municipal relatif aux animaux; préciser le nombre maximum d’animaux de compagnie autorisés par résidence et changer la date de renouvellement des licences pour chiens. Voici pour les faits saillants. Pour les détails pertinents, il faut creuser un peu et se donner la peine de lire les procès-verbaux, Ou écouter la séance sur le web, dans la mesure ou vous êtes capables de déchiffrer les résolutions.

Maintenant, si vous vous fiez à ces faits saillants produits, retenus et diffusés par le service des communications de la Ville de Saint-Hyacinthe comme unique source d’information, vous serez peut-être un peu dépassés ou découragés de nos grands enjeux de l’heure.

J’ignore qui a la tâche de sélectionner ces faits saillants, mais ce n’est pas l’un de nos journalistes. Au terme de cette même séance, deux dossiers passés sous silence dans le résumé municipal ont retenu notre attention. La vente de terrains en bordure de la rivière Yamaska à des fins lucratives et le dossier de la densification qui inquiète des résidents de Bois-Joli et pour lequel le conseil a placé le changement de zonage sur la glace. Il y a quand même beaucoup de positif à retirer de cette simple situation. Les journalistes ont encore une certaine utilité, voire une utilité certaine en 2020.

Bref, il faudra s’en souvenir.

image