2 juillet 2015
Collecte des matières résiduelles
Contrat de 30 millions $ pour cinq ans
Par: Benoit Lapierre

Même si les prix ont augmenté, la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains s’en tire à bon compte au terme du nouvel appel d’offres pour la collecte des matières résiduelles dans ses 23 municipalités membres, au cours des cinq prochaines années.

Publicité
Activer le son

Octroyé à la firme Entreprise sanitaire F.A. limitée, de Laval, plus bas soumissionnaire conforme, le nouveau contrat se chiffre à 6 059 466 $ par année, taxes incluses, ce qui fait un peu plus de 30 millions $ pour la période 2016-2020.

Il s’avère de 1,1 million $ par année plus élevé que le contrat de cinq ans qui viendra à échéance le 31 décembre 2015 et qui a été rempli par la firme Services environnementaux Richelieu (SER) pour la somme de 4 950 504 $ par année (24,7 millions $ au total).

Le nouveau contrat n’en est pas moins inférieur à celui qui avait été octroyé à la firme Camille Fontaine pour la période 2006-2010, lequel s’était chiffré à 7 101 345 $ par année (35,5 millions $ au total). À l’appel d’offres pour le contrat suivant, la Régie avait pu profiter d’une forte concurrence entre les entrepreneurs, a rappelé le directeur général de la Régie, Réjean Pion. « Mais nous nous retrouvons encore avec une belle brochette de prix », a-t-il souligné.

Cette fois, Entreprise sanitaire F.A. a devancé la firme Camille Fontaine, de Saint-Hyacinthe, qui avait proposé un prix annuel de 6 259 735 $, soit la deuxième plus basse soumission.

Avec Entreprise sanitaire F.A., la Régie demeurera en pays de connaissance puisque, tout comme SER, il s’agit d’une filiale du groupe BFI. M. Pion a d’ailleurs indiqué que le personnel affecté à l’exécution du nouveau contrat allait demeurer le même qu’actuellement.

image