25 mai 2017
Programme Brancher pour innover
Cooptel en croisade pour la haute vitesse
Par: Olivier Dénommée
Gabriel Michaud, administrateur de Réseau internet maskoutain, Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, et Janin Ouellet, directeur opération de Cooptel, ont parlé d’une même voix pour défendre l’ambition du projet déposé dans le cadre du programme fédéral Brancher pour innover.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Gabriel Michaud, administrateur de Réseau internet maskoutain, Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe-Bagot, Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, et Janin Ouellet, directeur opération de Cooptel, ont parlé d’une même voix pour défendre l’ambition du projet déposé dans le cadre du programme fédéral Brancher pour innover.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le programme Brancher pour innover, piloté par le ministère de l’Innovation des Sciences et du Développement économique du Canada, investira 500 M$ à travers le pays d’ici 2021 pour financer des projets qui amèneront l’internet haute vitesse dans les milieux ruraux et à faible densité de population. Cooptel a déposé un projet pour la région maskoutaine et espère obtenir une part du gâteau.

Publicité
Activer le son

Les détails techniques du projet de Cooptel sont pour le moment confidentiels, mais si l’entreprise basée à Valcourt obtient une subvention, cela permettrait concrètement d’améliorer la desserte pour des secteurs qui ont un accès internet de moins de 5 Mb/s.

Différents intervenants ont pris la parole en faveur de ce projet structurant. « Il s’agit […] d’un enjeu important pour l’occupation dynamique du territoire, notamment dans nos 16 municipalités rurales », a mentionné la préfet de la MRC, Francine Morin. 

Quant à la députée Brigitte Sansoucy, elle a promis qu’elle allait talonner les personnes responsables pour les convaincre du caractère crucial de ce projet dans la région de Saint-Hyacinthe, non seulement pour sa population, mais aussi pour ses entrepreneurs. « Aujourd’hui, les entreprises sont en compétition avec la planète entière », a imagé la députée.

La période de dépôt étant terminée depuis le 20 avril, il ne reste qu’à attendre la réponse du comité de sélection affecté au programme. En cas de réponse positive, Cooptel pourra préciser davantage son projet pour aider à brancher adéquatement la grande région de Saint-Hyacinthe.

image