14 novembre 2013
Saint-Hyacinthe
Corbeil et les conseillers assermentés
Par: Jean-Luc Lorry
Le nouveau maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, entouré des onze conseillers municipaux.

Le nouveau maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, entouré des onze conseillers municipaux.

Le nouveau maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, ainsi que les onze conseillers municipaux sont entrés officiellement en fonction à la suite de la traditionnelle cérémonie d’assermentation.

Publicité
Activer le son

Claude Corbeil devient le 24 e maire de Saint-Hyacinthe succédant ainsi à Claude Bernier qui a occupé ce fauteuil pendant 21 ans.

« Comme producteur agricole, et c’est là une première dans l’histoire de notre ville, M. Corbeil prend les rênes de la capitale agroalimentaire du Québec. Je suis persuadé que vous serez un ambassadeur crédible et que vous saurez vendre notre ville et faire la promotion de la grande région de Saint-Hyacinthe », a déclaré en introduction à l’assermentation, Louis Bilodeau, directeur général de la Ville.La cérémonie a eu lieu le vendredi 8 novembre dans la salle du conseil municipal qui avait été réaménagée pour l’occasion.Après avoir été assermenté, le maire Corbeil s’est adressé aux conseillers et aux membres de l’équipe de direction de la Ville. « La Ville de Saint-Hyacinthe est en position pour prendre un nouvel envol. Ses finances sont bonnes, sa gestion irréprochable et ses employés ont à coeur leur travail. Plusieurs dossiers nous attendent et nous aurons à remettre l’économie de Saint-Hyacinthe de l’avant. Vous pourrez compter sur moi pour vous représenter auprès des plus hautes instances », a mentionné le premier magistrat de la municipalité. Claude Corbeil a confirmé sa volonté de s’impliquer dans le conflit de travail de l’Hôtel des Seigneurs afin d’éviter la fermeture annoncée pour le 22 décembre. Le maire et les conseillers des onze districts se sont succédé à la table de la greffière de la Ville, M e Hélène Beauchesne, à titre de présidente d’élection, pour signer le livre d’or. « Au premier coup d’oeil, Claude Corbeil est déjà très actif concernant l’Hôtel des Seigneurs, observe Alain Leclerc, conseiller dans Bois-Joli. Il a pris bien en mains les rênes. Je pense qu’il connaîtra aussi bien ce dossier que son prédécesseur en l’espace d’une semaine. »Après deux rencontres privées entre le nouveau maire et les conseillers, Johanne Delage, qui revient à la table du conseil, voit déjà une différence de gestion entre Claude Corbeil et Claude Bernier.« M. Corbeil un homme très consultatif qui va déléguer des tâches puisqu’il ne sera pas sur le terrain sept jours par semaine. Je ne crois pas que ce sera un maire contrôlant », estime Mme Delage qui a complété trois mandats de conseillère sous l’ère Bernier.Le conseiller du district Sainte-Rosalie estime qu’il est un peu prématuré pour définir la méthode Corbeil. « Nous allons le voir à l’usage. Je connais Claude depuis très longtemps et c’est un homme d’action qui sait où il va. Mais nous ne sommes pas en équipe, nous sommes des individus avec des perceptions différentes des dossiers », indique M. Côté.Aux yeux de Bernard Barré, le changement ne semble pas perceptible pour le moment avec M. Corbeil aux commandes.« Je ne vois aucune différence dans la façon de procéder entre Claude Bernier et Claude Corbeil », considère le doyen du conseil qui commence son huitième mandat comme conseiller de La Providence.L’ensemble des élus a reçu l’épinglette officielle de Saint-Hyacinthe ainsi qu’une plaque de verre représentant l’hôtel de ville et portant les inscriptions « conseil municipal 2013-2017 ». Cette oeuvre est une réalisation de l’artiste maskoutaine Sophie Côté.

image