24 janvier 2013
Cordo dans la cour des grands
Par: Le Courrier

Une dizaine de tableaux de Vincent Cordeau traverseront l’océan Atlantique afin d’être présentés dans le cadre d’une exposition qui se tiendra à Bordeaux, du 20 mars au 20 avril, au Bar à Vins du Conseil interprofessionnel des Vins de Bordeaux (CIVB). Mais avant, c’est au restaurant L’Espiègle de Saint-Hyacinthe que l’on pourra apprécier, du 1er février au 1er mars, les oeuvres de l’artiste-peintre maskoutain.

publicité

C’est la deuxième fois qu’on lui offre la chance d’exposer au Bar à Vins du vignoble dont il s’inspire dans le cadre de ses oeuvres. S’il a refusé la première fois à cause d’engagements dans lesquels il s’était déjà impliqué, le peintre ne s’est pas fait prier une seconde fois, quand il a été approché directement par Antonio Spiga, sommelier du Bar à Vins de Bordeaux et responsable adjoint de la Maison du Vin de Bordeaux.

« Je suis nerveux à l’idée d’y aller, ce qui est assez rare dans mon cas, raconte Vincent Cordeau. Je suis honoré par cette proposition, mais en même temps je sais que je vais jouer sur le terrain des grands. Le producteur des vins de Bordeaux dont je reproduis l’étiquette sur mes tableaux va être là. C’est stimulant et intimidant à la fois! » Invité d’honneur dans le cadre du vernissage de l’exposition qui aura lieu le 20 mars à Bordeaux avec convives spéciaux, Cordeau présentera Elles Urbaines, série qu’il considère comme étant l’aboutissement de ses quatre séries précédentes. Une vidéo pendant laquelle l’artiste présentera sa démarche artistique sera également diffusée au cours de la soirée. En un mois, ce sont près de 60 000 personnes, à raison de 200 visiteurs par jour, qui pourront découvrir les oeuvres signées Cordo.

Escale à Paris

Avant de se rendre à Bordeaux où il y restera pendant cinq jours, Vincent Cordeau fera une escale à Paris, les 17 et 18 mars, pour présenter son travail à une galerie d’art après quoi il se rendra, le 19 mars, à Montmartre pour finir la soirée au légendaire cabaret Le Moulin Rouge où il fera le plein d’inspiration dans le cadre sa prochaine série.

« Je veux observer la posture des femmes parisiennes, leur attitude de jeu, leur démarche, mais aussi de l’ambiance de cabaret et de la haute couture », explique-t-il.

Soirée Bordeaux à L’Espiègle

Si Cordeau se prépare à amener un peu du Québec à Bordeaux, c’est d’abord la culture et les saveurs de Bordeaux qui s’amèneront au restaurant L’Espiègle de Saint-Hyacinthe, le samedi 23 février dès 17 h 30.

« Le but est de faire découvrir et voyager les personnes vers Bordeaux. Richard Marquis, le chef, s’inspirera de l’exposition pour permettre aux intéressés d’avoir accès à un menu typique de la France. »La conseillère vin maskoutaine Caroline St-Cyr sera également de la soirée afin de présenter une gamme de Bordeaux, accessibles et abordables, pour un bel accord mets et vin. Vincent Cordeau en profitera pour discuter avec les gens en servant quelques bouteilles. Le tout, dans une ambiance des plus françaises.

image