25 juin 2020
Cité de la biotechnologie
Coup de pouce financier de 6,5 M$ pour Jus Dose
Par: Jean-Luc Lorry

Depuis novembre, Jus Dose est locataire d’une bâtisse industrielle où ce fabricant de boissons biologiques y a installé un second centre de production. Sur la photo, André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, en compagnie de Raphaël Hubert et de Geneviève Brousseau-Provencher, cofondateurs de Jus Dose. Photo Patrick Roger

Depuis son installation en 2015 dans la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, Jus Dose connaît une croissance fulgurante. La bonne santé de cette entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d’une large gamme de boissons certifiées biologiques semble avoir facilité l’obtention d’un financement totalisant 6,5 M$.

Publicité
Activer le son

Cet investissement important permettra d’augmenter la capacité de production de l’entreprise et de développer la commercialisation de ses produits.

Pour assurer sa croissance, Jus Dose s’est associée avec cinq partenaires financiers.

Desjardins Capital et HDG deviennent actionnaires minoritaires de l’entreprise maskoutaine. HDG est un holding financier qui appartient à Daniel Gauthier, une figure bien connue du milieu des affaires au Québec pour avoir été cofondateur du Cirque du Soleil avec Guy Laliberté.

Cette entreprise alimentaire obtient des prêts consentis par Investissement Québec (1,2 M$), Développement économique Canada (600 000 $) et Financement agricole Canada (1,2 M$).

Chaque semaine, Jus Dose transforme 35 tonnes de fruits, de légumes et de noix bios pour fabriquer des jus verts pressés à froid, des smoothies végétaliens et des boissons à base de noix.

« Nous fabriquons pour notre propre marque et pour des marques privées. Au total, nous produisons 60 produits différents », indique Raphaël Hubert, cofondateur de Jus Dose avec sa conjointe Geneviève Brousseau-Provencher.

Sans dévoiler de chiffres, la direction de Jus Dose indique avoir terminé son année financière en affichant une hausse de 60 % du chiffre d’affaires.

« Nos produits sont commercialisés dans des milliers de points de vente à travers le Canada. Les ventes via notre site web vont très bien », souligne avec enthousiasme M. Hubert.

La crise sanitaire a eu pour effet d’augmenter les ventes en ligne de l’entreprise qui ont bondi de 230 % depuis le début de la pandémie.

Jus Dose est née d’une passion commune du couple pour la santé. Geneviève et Raphaël ont commencé à concocter des jus biologiques pressés à froid dans la cuisine de leur appartement en 2013.

Deux ans plus tard, Jus Dose a pris racine dans le parc industriel Olivier-Chalifoux en devenant locataire d’un espace dans le motel industriel Edouard-Brochu situé sur l’avenue Beaudry.

Depuis novembre, Jus Dose a triplé sa superficie de production en reprenant les locaux de l’entreprise voisine Saveurs Balatti qui se spécialisent entre autres, dans la préparation de fines herbes mélangées à de l’huile d’olive.

Selon nos informations, Saveurs Balatti entend poursuivre la production de ses produits en sous-traitance.

« Nous avons fait l’acquisition des équipements de Saveurs Balatti et nous avons repris le personnel de production [huit employés]. Nous disposons maintenant d’une seconde usine », précise M. Hubert.

L’entreprise partage maintenant sa production sur deux sites qu’elle loue auprès de Saint-Hyacinthe Technopole.

Il y a quelques mois, cette corporation privée dédiée au développement économique de Saint-Hyacinthe a acquis pour un montant de près de 2 M$ la bâtisse industrielle qui appartenait à Saveurs Balatti.

« Nous sommes très fiers que ce nouveau bâtiment accueille une jeune société prometteuse comme Jus Dose. Cela démontre la capacité de Saint-Hyacinthe Technopole et du milieu maskoutain à appuyer les entreprises d’ici et leurs dirigeants dans leurs plans de croissance », mentionne André Barnabé, directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole.

Le siège social de Jus Dose demeure sur la rue Beaudry. Les nouveaux locaux sont situés sur le boulevard Choquette.

Cette entreprise, qui regroupait 10 employés lors de son implantation à Saint-Hyacinthe il y a cinq ans, compte aujourd’hui 45 salariés.

image