9 novembre 2017
Municipales 2017
Coup de théâtre à Saint-Valérien, peu de changement ailleurs
Par: Rémi Léonard
Un seul candidat à travers la MRC a réussi à déloger un maire ou une mairesse sortante. Il s’agit de Daniel Paquette à Saint-Valérien-de-Milton, au détriment de Raymonde Plamondon.   Photothèque | Le Courrier ©

Un seul candidat à travers la MRC a réussi à déloger un maire ou une mairesse sortante. Il s’agit de Daniel Paquette à Saint-Valérien-de-Milton, au détriment de Raymonde Plamondon. Photothèque | Le Courrier ©

En plus des Maskoutains, plusieurs citoyens de la MRC étaient appelés aux urnes le 5 novembre, là où il y avait de l’opposition. La surprise de la soirée est venue du côté de Saint-Valérien-de-Milton, où la mairesse sortante Raymonde Plamondon s’est inclinée devant Daniel Paquette par 116 voix.

Publicité
Activer le son

Élue pour la première fois en 2005, Raymonde Plamondon a déclaré quitter la mairie « sans amertume » et se dit fière du travail accompli depuis douze ans, parlant d’une « feuille de route bien remplie ». Elle n’a toutefois pas tellement apprécié sa dernière campagne, particulièrement à cause du ton et des pratiques employés par son adversaire. « Beaucoup de critiques ont été émises sur l’administration en place, et pas des critiques positives. Je ne crois pas que taper sur la tête des gens soit une bonne façon de faire de la politique, mais c’est ce qui a été fait. Je trouve également dommage que des employés municipaux aient embarqué là-dedans », a-t-elle commenté.
Daniel Paquette a indiqué avoir misé sur la transparence durant sa campagne. « Il faut informer le citoyen de ce qui se passe à la municipalité », a-t-il soutenu, arguant que les gens qu’il rencontrait sur le terrain ne semblaient pas tenus au courant. « On s’en allait où? Personne ne le savait. J’ai senti que les gens étaient prêts pour du changement », a-t-il raconté.
Peut-être les citoyens ne faisaient-ils tout simplement pas l’effort de s’informer, a avancé Raymonde Plamondon. « On me reprochait d’être visible juste pendant les élections… mais il y a un conseil à tous les mois! », a-t-elle rétorqué. « Je souhaite quand même bonne chance au gagnant. Les gens vont avoir à vivre avec ça. C’est quand même désolant pour l’équipe en place parce qu’ils vont devoir travailler avec quelqu’un qui n’a pas d’expérience », a-t-elle lancé.
Daniel Paquette a indiqué qu’il prendrait les prochains mois pour apprivoiser les dossiers et préparer le prochain budget ainsi qu’un plan triennal. Il compte ensuite offrir une plage horaire où les citoyens pourront le rencontrer à l’hôtel de ville pour discuter de sujets divers. Questionné à savoir s’il allait remplacer Mme Plamondon sur les nombreux comités où elle siégeait, notamment à la MRC des Maskoutains, Daniel Paquette a indiqué vouloir se concentrer sur Saint-Valérien pour l’instant. La mairesse défaite a dit pour sa part vouloir prendre un « temps d’arrêt » et s’adonner à ses autres occupations, mais elle va tout de même « continuer de suivre » la politique municipale.

image