20 août 2015
Coup double pour Orange
Par: Alice De guise
Le président de la galerie Expression, Jean-Marie Pelletier, les deux présidents d’honneur d’Orange 2015, Alexandre Taillefer et Benoit Chartier, ainsi que Marcel Blouin, directeur général et artistique d’Expression. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le président de la galerie Expression, Jean-Marie Pelletier, les deux présidents d’honneur d’Orange 2015, Alexandre Taillefer et Benoit Chartier, ainsi que Marcel Blouin, directeur général et artistique d’Expression. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour la 5

Publicité
Activer le son

Benoit Chartier, éditeur du Courrier de Saint-Hyacinthe et président de DBC communications, et le dragon Alexandre Taillefer, président du Musée d’art contemporain de Montréal et propriétaire du journal Voir, ont accepté l’invitation.

Cette association sera certes très profitable pour Orange puisque ces deux coprésidents contribueront à leur façon à mettre en lumière et à faire la promotion de l’art contemporain à travers la réalité régionale. Les deux hommes s’entendent d’ailleurs sur l’importance de la diffusion de l’art, et ce, en dehors des grands centres.

Pour Marcel Blouin, directeur d’Expression, il était important de pouvoir compter une figure régionale et un grand amateur d’art contemporain comme M. Chartier et sur l’appui d’une personnalité dont la renommée dans le milieu de l’art et des affaires n’est plus à faire. Il s’agit en quelque sorte d’un match parfait!

Inspiré par la présence du duo, Expresssion a aussi décidé de doubler ses efforts pour cette cinquième édition et de s’associer avec l’organisme Vrille | Art actuel de La Pocatière, une région qui partage avec Saint-Hyacinthe sa couleur agroalimentaire.

Les gens pourront voir l’évènement dans deux régions, soit Orange Saint-Hyacinthe et Orange Kamouraska, même si ce sont des artistes distincts qui se retrouveront dans les différents lieux d’exposition au cours de l’automne.

Pour la cinquième édition d’Orange, les volets exposition et performance s’articuleront autour du thème : Les Viscéraux — Une esthétique de l’appétence.

Comme à chaque édition, Orange amalgamera de nouveau l’art contemporain et l’agroalimentaire. Plusieurs artistes seront donc invités à s’exprimer sur le thème de la nourriture, en se questionnant plus précisément sur les pulsions de faim et de création, et sur les motivations intrinsèques et viscérales en lien avec les processus nécessaires, puissants, mais surtout transformateurs.

À Saint-Hyacinthe, ce sont les oeuvres de 13 artistes qui seront dispersées du 12 septembre au 25 octobre. Pour Orange Kamouraska, ce sont les oeuvres de neuf artistes qu’il sera possible de voir, et ce, jusqu’au 3 décembre. Le vernissage de cet évènement d’art actuel aura lieu le 19 septembre à 14 h à Expression.

image