7 juin 2018
Courir (ou marcher) jusqu’au bout de ses rêves
Par: Maxime Prévost Durand
On pouvait voir des ballons multicolores par centaines avant que le coup d’envoi soit donné.

On pouvait voir des ballons multicolores par centaines avant que le coup d’envoi soit donné.

Jeunes et moins jeunes ont participé à cette activité festive et rassembleuse.

Jeunes et moins jeunes ont participé à cette activité festive et rassembleuse.

L’équipe de Jeunes en santé a fait bouger les participants avant la Course des rêves.

L’équipe de Jeunes en santé a fait bouger les participants avant la Course des rêves.

De retour pour une 2e édition, la Course des rêves a attiré plus de 350 participants samedi matin aux Loisirs Saint-Joseph. Sous un soleil radieux, les « rêveurs » ont pu profiter d’un site fort animé, autant avant qu’après l’activité à laquelle ils prenaient part.

publicité

Comme l’an dernier, des distances de 2 km et 5 km étaient proposées aux coureurs et aux marcheurs, jeunes et moins jeunes. Chaque participant avait un ballon d’hélium attaché au poignet, sur lequel il inscrivait un rêve qu’il aimerait réaliser.

Présentée au profit de Jeunes en santé, la Course des rêves a pu compter sur la dynamique équipe de l’organisme pour l’échauffement d’avant-course. Le club de nawatobi d’Upton était aussi sur place pour inviter les gens à essayer ce sport alliant tremplin et corde à danser, puis des musiciens ont assuré une ambiance rythmée à l’extérieur.

Le montant qui a été amassé pour Jeunes en santé grâce à la Course des rêves n’était pas connu au moment de mettre sous presse, mais une remise de chèque est prévue très bientôt.

image