26 mars 2020
COVID-19 au quotidien
Par: Rémi Léonard

Les visages de la réponse du gouvernement du Québec à la crise actuelle : le docteur Horacio Arruda, directeur national de la santé publique, le premier ministre François Legault et la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. Photo du Cabinet du premier ministre du Québec

Comme bien des Québécois, les journalistes du COURRIER ont suivi avec attention les différents points de presse des autorités au cours des derniers jours. En situation de crise, la situation évolue rapidement, comme en témoigne la réponse des gouvernements. Résumé de la dernière semaine, de jour en jour.

Publicité
Activer le son

18 mars

11 h – Justin Trudeau annonce un train de mesures pour faire face aux impacts économiques liés à la crise de la COVID-19. On parle de 55 G$ en report d’impôts pour les particuliers et les entreprises et de 27 G$ en soutien direct (82 G$ au total). L’aide vise notamment les travailleurs qui doivent rester chez eux, ceux qui perdent leur emploi et les travailleurs autonomes touchés par la crise. D’autres mesures sont évoquées pour les petites entreprises, les personnes à faibles revenus, les parents, les agriculteurs, les communautés autochtones, et d’autres. Le PM a également confirmé la fermeture de la frontière américaine aux voyages non essentiels. Les ressortissants des autres pays ne peuvent déjà plus entrer au pays depuis lundi. Le transport de marchandises n’est pas affecté.

13 h – Le ton est grave. François Legault annonce que la COVID-19 a fait une première victime au Québec, une personne âgée de Lanaudière. Le nombre de cas totaux atteint 94. « La bataille va être dure, la bataille va être longue. Elle ne fait que commencer », avertit le PM. Le nombre de cas pourrait bien aller en augmentant dans les prochains jours, prévient le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda. Il recommande à la population de se laver les mains au lieu de porter un masque. Les masques sont pour les gens malades et ceux en milieu hospitalier, dit-il.

19 mars

13 h – François Legault annonce une augmentation de 27 cas confirmés au Québec, portant le nombre total à 121. « Les mesures qu’on prend donnent des résultats. On fait plus de tests, donc c’est normal qu’il y ait plus de cas positifs », tempère-t-il. « C’est pas le temps de lâcher », encourage le Dr Arruda. « Faut que tout le monde fasse son maximum! ». Annonce d’une nouvelle directive : pas de déplacement non essentiel d’une région à l’autre. Le PM insiste auprès des personnes âgées : c’est pas le temps de se rassembler au centre d’achats ou au restaurant. Un merci spécial de la part de Legault « à ceux qui nous nourrissent », notamment les producteurs agricoles.

16 h – Au tour de Québec d’annoncer son plan d’aide économique. Un programme de 2,5 G$ est mis sur pied pour aider les entreprises en problème de liquidités en raison de la crise du coronavirus. L’aide d’urgence prendra par exemple la forme de prêts et garanties de prêts aux entreprises d’un minimum de 50 000 $. En harmonisation avec les mesures fédérales annoncées la veille, des reports d’impôts de 8,3 G$ sont aussi prévus. « La crise est temporaire, l’économie va finir par repartir », a commenté François Legault, précisant que le défi était de faire en sorte que le plus d’entreprises possible puissent passer au travers. « On ne pourra pas sauver toutes les entreprises », a-t-il cependant averti. En ces temps durs, le PM demande aussi aux Québécois d’acheter local. Au moment d’acheter, « gardez en tête où votre famille, vos amis et vos voisins travaillent », a ajouté le ministre Fitzgibbon.

20 mars

11 h 15 – Le Canada et les États-Unis ont convenu d’une entente pour retourner les migrants irréguliers qui tentent de traverser la frontière, annonce Justin Trudeau. La fermeture déjà prévue de la frontière avec les États-Unis aux voyages non essentiels prendra effet à minuit. Le PM veut aussi soutenir certaines industries (comme les fabricants automobiles) pour réorienter leur chaîne de production vers la fabrication d’équipements médicaux (comme des masques). Enfin, le gouvernement est « en discussion avec les compagnies aériennes pour aider les Canadiens encore à l’étranger à rentrer chez eux », a aussi indiqué Justin Trudeau.

21 mars

13 h – Bilan de 181 cas au Québec (+42) et de quatre nouveaux décès en 24 h (chiffre ramené à trois par la suite, donc quatre au total). Le gouvernement prolonge de 10 jours le décret d’urgence sanitaire qui permet aux policiers de faire respecter les ordonnances de la santé publique. François Legault demande de ne pas se déplacer d’une ville à l’autre, d’une région à l’autre pour les prochaines semaines. Le scénario le plus optimiste laisse entrevoir la réouverture des écoles en mai.

22 mars

13 h – Le nombre de cas confirmés au Québec se situe maintenant à 219, en hausse de 38 par rapport à hier. Vingt-quatre personnes sont hospitalisées (+5). Québec confirme la fermeture des écoles et services de garde jusqu’au 1er mai et annonce qu’il n’y aura pas d’examens du Ministère cette année.

23 mars

11 h 15 – Le premier ministre canadien insiste sur l’importance de la distanciation sociale : restez à la maison autant que possible, conseille-t-il. En ignorant cette recommandation, vous vous mettez non seulement à risque, mais vous mettez les autres à risque également, avertit le PM. Le ton monte : « Enough is enough! Go home and stay home », a-t-il déclaré [Assez, c’est assez! Allez à la maison et restez-y]. Le PM a aussi annoncé le lancement d’une campagne fédérale de sensibilisation, en plus d’une aide de 5 G$ destinée aux agriculteurs et 192 M$ dans la recherche d’un vaccin.

13 h – Explosion du nombre de cas au Québec, qui compte 628 personnes infectées par la COVID-19, une augmentation de 409 en une seule journée. C’est une hausse sans précédent depuis le début de la crise. « On entre dans une nouvelle étape », prévient François Legault. À partir de maintenant, les « cas probables » sont inclus dans les statistiques, ce qui explique partiellement l’augmentation.

François Legault demande alors la fermeture de « toutes les entreprises et les commerces, sauf les services essentiels » jusqu’au 13 avril. « On met le Québec sur pause pendant trois semaines », a-t-il annoncé. Toutes les personnes âgées dans les résidences ne pourront plus sortir, sauf exception, a-t-il aussi annoncé. Quarante-cinq personnes sont hospitalisées, dont 20 aux soins intensifs, mais il n’y a pas de nouveaux décès. « Restezà la maison sauf pour aller aider des personnes vulnérables ou pour donner des services essentiels », conseille le PM.

24 mars

11 h 15 – Justin Trudeau indique qu’un projet de loi sera adopté d’urgence aux Communes pour mettre en place les mesures annoncées par le fédéral la semaine dernière, notamment le soutien d’urgence pour ceux qui ont perdu leur emploi à cause de la crise.

13 h – Le bilan québécois franchit la barre du millier de personnes infectées avec une augmentation de 385 cas en 24 h, une hausse similaire à la veille. Soixante-sept personnes sont hospitalisées, dont 31 aux soins intensifs, mais pas de nouveaux décès à déplorer. En Montérégie, le nombre de cas passe de 66 à 125. « C’est normal d’être stressés, je vous comprends, mais tout ça, c’est temporaire », rassure François Legault. Le PM reprend l’expression bien populaire ces temps-ci : « Ça va bien aller ».

25 mars

11 h 15 – La prestation canadienne d’urgence donnera 2000 $ par mois pendant quatre mois, annonce Justin Trudeau. L’allocation canadienne pour enfants sera aussi bonifiée. « L’aide s’en vient », promet le PM.

13 h – Le plus récent bilan provincial au moment de publier : deux nouveaux décès (6 au total) et 1339 cas confirmés au Québec (+326), dont 78 personnes hospitalisées. Le nombre de tests réalisés a largement augmenté et, dans ce contexte, il s’agit de « résultats encourageants », selon le PM. François Legault adopte un vocabulaire militaire : « Nous sommes une armée de 8 millions et demi de soldats et ça risque d’être la plus grande bataille de notre vie. Nos enfants vont se rappeler dans 50 ans comment les Québécois ont gagné cette guerre. Je suis convaincu qu’on va la gagner », a-t-il déclaré.

image