26 décembre 2019
CPTAQ : les dommages collatéraux sont nombreux pour la Ville de Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier

Photothèque | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

En refusant à la Ville de Saint-Hyacinthe sa demande de dézonage d’une terre agricole de 23,6 hectares au bout du parc industriel Olivier-Chalifoux, la Commission de protection du territoire agricole du Québec ne met pas seulement un frein à l’implantation de l’abattoir Exceldor. Elle empêche du même coup la Ville de Saint-Hyacinthe de prolonger la rue Charles-Gilbert jusqu’à l’avenue Pinard. Ce segment devait permettre de dévier la circulation avec la mise en service du tunnel du boulevard Casavant et le démantèlement du passage à niveau du Grand Rang. Ces gestes auraient entraîné la création de deux culs-de-sac sur le Grand Rang, une situation qui ne soulevait pas l’enthousiasme du milieu agricole.

image