4 mai 2020
Ferme Le Bonheur est dans le pré
Craquez pour la différence!
Par: Le Courrier

Saint-Hyacinthe Technopole et la MRC des Maskoutains vous proposent une série de textes sur le travail et les initiatives des entreprises d’ici pendant cette période de bouleversements liés à la COVID-19.

Publicité
Activer le son

La ferme Le Bonheur est dans le pré est située à Saint-Jude. Depuis plus de 15 ans maintenant, on y élève des cailles, des canes et des oies afin de commercialiser les œufs. Anolise Brault, lauréate d’une Bourse agricole de la MRC des Maskoutains en 2015, y travaille principalement avec sa mère, Lise Gagnon Brault. Elles sont fières d’offrir des œufs issus d’élevages respectueux tant pour l’animal que pour l’environnement. Les volailles sont élevées en liberté et elles profitent d’une lumière naturelle à l’année. Manipulés avec soin, les œufs sont offerts frais, marinés ou cuits et écalés. Ces œufs sont de plus en plus populaires et appréciés pour leurs valeurs nutritives.

Le site Internet de l’entreprise se refait une cure de jouvence et bientôt, la liste des points de vente s’y trouvera et sera mise à jour régulièrement. Depuis quelques mois, les deux productrices travaillent à développer de nouveaux marchés, notamment ceux de la restauration et de l’hôtellerie, un projet mis sur la glace pour l’instant mais qui demeure une priorité quand le retour à la normale sera arrivé. « Les animaux continuent de pondre, même en temps de pandémie… alors l’agriculteur n’a pas le choix de continuer et de toujours se réinventer. J’ai toujours cru en l’autosuffisance alimentaire pour une société et je continue d’y croire vraiment! C’est l’avenir! », mentionne Anolise Brault.

À Saint-Hyacinthe, on trouve les produits de la ferme Le Bonheur est dans le pré au IGA Benoit (Galeries St-Hyacinthe), au Marché Lacroix et à la boutique Les Passions de Manon. Il est également possible de commander et d’aller chercher les produits à la ferme. On peut contacter Anolise au 450 278-0600.

Pour des façons simples et sécuritaires de soutenir nos entreprises locales, visitez le site vitrinemaskoutaine.com.

Par Denyse Bégin
MRC des Maskoutains

image