12 novembre 2015
Croire en notre jeunesse 
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Le Centre de protection de ­l’enfance et de la jeunesse (CPEJ) du Centre intégré de ­santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est souhaite rendre hommage aux maires de notre région.

Tout particulièrement à Suzanne Roy, mairesse de la municipalité de Sainte-Julie et présidente de l’Union de municipalités du Québec (UMQ), Claude Corbeil, ­municipalité de Saint-Hyacinthe, Martin Damphousse, municipalité de Varennes, Normand Dyotte, municipalité de ­Candiac, Danie Deschênes, municipalité de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Arthur ­Fauteux, municipalité de Cowansville, Michel Fecteau, municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu, Diane Lavoie, municipalité de Beloeil et Caroline Saint-Hilaire, municipalité de Longueuil) grâce à qui douze jeunes suivis en ­protection de la jeunesse ont pu vivre au cours de l’été une enrichissante ­expérience d’employabilité.

Ce programme d’employabilité qui a vu le jour en 2013 en collaboration avec­ ­l’Association des centres de jeunesse, l’UMQ et la Fondation Simple Plan, a pour objectif l’intégration sociale et la construction de l’estime de soi des jeunes par l’expérience significative d’un emploi d’été bien rémunéré dans les municipalités participantes. Tout en créant des contacts avec des modèles adultes positifs, les jeunes qui participent au ­programme développent des habitudes de travail : ponctualité, routine, effort au travail, interactions sociales et respect de l’autorité, essentielles à leur future réussite professionnelle.

Depuis sa création, le programme a ­permis à plus d’une cinquantaine de jeunes, parmi les plus vulnérables de la société de vivre cette expérience. Pour certains d’entre eux, cette expérience marque un point tournant dans leur vie de jeune adulte, car elle leur fait prendre conscience de leur capacité à contribuer positivement à la société, de leur capacité d’entreprendre des projets constructifs pour leur avenir et facilite leur transition vers la vie autonome.

Un programme d’employabilité important pour les jeunes…

Dans le contexte où chaque année, 5 000 jeunes au Québec suivis en réadaptation atteignent l’âge de la majorité et doivent faire face aux défis de la vie adulte autonome, parmi lesquels la vulnérabilité constitue une entrave importante à leur insertion professionnelle, ce programme d’employabilité mérite d’être salué, maintenu, voire copié.

Dans l’accomplissement de sa mission de réadaptation auprès des jeunes, le CISSS de la Montérégie-Est remercie ­chaleureusement l’Union des ­municipalités, plus particulièrement les municipalités participantes de notre ­région, et la Fondation Simple Plan pour leur dynamisme, leur ouverture et la ­compréhension dont ils font preuve dans cette participation à ce programme pour le bénéfice des jeunes en difficulté du Québec, ces jeunes qui, comme nous tous, ont des rêves et souhaitent s’accomplir en société.

Merci de croire en l’avenir de la ­jeunesse, particulièrement celle en ­difficulté.

image