14 avril 2016
Croque Santé remet 162 000 $ aux écoles de la Montérégie
Par: Le Courrier

Pour sa quatrième édition, le Programme

Publicité
Activer le son

En Montérégie seulement, ce sont 162 projets qui ont pu voir le jour grâce à l’engagement des marchands Metro et Super C de la région, portant leur contribution totale à 660 000 $ depuis 2012.

Pour les écoles de Saint-Hyacinthe et des environs cela représente 14 000 $ ­remis par les marchands Metro et Super C du coin, dont le Metro Plus Riendeau Saint-Hyacinthe, le Metro Plus Riendeau Saint-Hilaire et le Super C St-Hyacinthe, qui sont fiers de faire une différence dans la région en rendant possible, entre autres, les projets des écoles Au Coeur-des-Monts, Quatre-Vents, ­Henri-Bachand et Lafontaine. Ateliers de cuisine, de dégustations ou de ­découvertes, les professeurs de la région ne manquent pas d’imagination lorsque vient le temps de promouvoir la consommation de fruits et légumes des jeunes!

Cette année, l’augmentation de la consommation de fruits et légumes était à l’honneur. Ces derniers étant reconnus pour être à la base d’une alimentation saine, encourager leur consommation sans modération contribue à réduire le risque de maladies et d’obésité. Cet axe d’intervention est notamment renforcé grâce à une entente de collaboration entre Metro et les chercheurs du Centre McGill pour la Convergence de la santé et de l’économie (MCCHE), qui ont revu les critères du programme afin que les ­projets contribuent à implanter des ­changements de comportement ­durables.

« Avec ses nouveaux critères et son ­objectif réaligné vers les fruits et légumes, nous espérons que les apprentissages des jeunes à l’école seront partagés et ­accueillis positivement à la maison pour se poursuivre au-delà de l’année scolaire », a commenté Marie-Claude Bacon, ­directrice principale, service des affaires corporatives de Metro. « Les professeurs rivalisent d’imagination pour mettre en place des projets qui sensibilisent tôt les jeunes à l’importance des fruits et ­légumes dans une alimentation équilibrée. Nous sommes très heureux de rendre possibles tous ces projets d’une année à l’autre grâce à Croque Santé. »

En plus de mettre l’accent sur les fruits et légumes, les projets doivent dorénavant permettre de mesurer ­l’augmentation de la consommation de fruits et légumes des jeunes, avoir une durée minimale de huit semaines consécutives, inclure plusieurs activités différentes et inclure une rétroaction avec la maison, afin de favoriser l’adoption de bonnes habitudes alimentaires au quotidien.

image