16 juillet 2015
Cultiver ses légumes en hauteur
Par: Jean-Luc Lorry
Martine Leroux et Daniel Desautels espèrent que leur potager sur pilotis séduira les consommateurs. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Martine Leroux et Daniel Desautels espèrent que leur potager sur pilotis séduira les consommateurs. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Cultiver ses légumes sans risquer de maux de dos et sans devoir arracher régulièrement les mauvaises herbes est rendu chose possible grâce au concept de potager sur pilotis mis au point par Daniel Desautels et Martine Leroux, un couple de Maskoutains.

Publicité
Activer le son

Ce mini-jardin suspendu est destiné aux aînés, aux personnes qui disposent de peu d’espace pour cultiver un petit potager ou encore à ceux qui ne souhaitent pas sacrifier une parcelle de gazon pour y planter par exemple, des tomates.

Le principe est simple : un bac en bois à une hauteur de 32 pouces du sol avec une toile géotextile recouverte de terreau. Daniel Desautels a ajouté des arceaux permettant de recouvrir le potager d’un revêtement en plastique transparent pour obtenir l’effet de serre.

« Ce système favorise une croissance rapide des végétaux et permet jusqu’à trois récoltes de salades », précise Martine Leroux.

« Le bac en hauteur facilite le jardinage et rend les légumes difficilement atteignables aux lapins et limaces », indique Daniel Desautels qui a toujours eu le pouce vert.

Création d’entreprise

Pour commercialiser ce potager suspendu, M. Desautels et sa conjointe comptent s’associer à Paul Lafrenaye et Lucie Veillette, un couple d’amis.

Ensemble, ils ont entamé les démarches pour créer le Jardin des Brumes, une petite entreprise qui s’installera dans un local utilisé par l’ébénisterie de M. Lafrenaye à Saint-Jude.

Ces entrepreneurs comptent vendre leur produit en dessous de la barre des 300 $.

Ce potager original sera présenté au prochain salon de la FADOQ qui se tiendra le 7 octobre aux Galeries St-Hyacinthe.

image