5 avril 2012
Départ du directeur général du CSSSRY
Daniel Castonguay se veut rassurant
Par: Le Courrier
Daniel Castonguay est fier du travail accompli au CSSSRY.

Daniel Castonguay est fier du travail accompli au CSSSRY.

À la suite de l’annonce de son départ, le directeur général du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) Richelieu-Yamaska, Daniel Castonguay, a fait un retour sur ses années au sein du CSSSRY. Et il se fait rassurant pour la suite des choses.

publicité

« C’est avec beaucoup de fierté que j’ai annoncé ma nomination au CSSS Champlain-Charles-Le Moyne. Mais aussi avec beaucoup de tristesse de quitter le CSSS Richelieu-Yamaska parce que c’est une organisation en grand développement », a-t-il dit d’entrée de jeu.

Après quatre ans et demi à titre de directeur général du CSSSRY, celui qui était autrefois infirmier clinicien lève les voiles pour prendre en main le CSSS Champlain-Charles-Le Moyne.« Dans mon cheminement de carrière, j’étais maintenant préparé au rôle de directeur général de Charles-Le Moyne. C’est une organisation où je voulais évoluer. Je vais continuer de promouvoir là-bas la même chose qu’ils font déjà. Mais je veux aussi amener une partie de la vision du développement et de l’excellence que l’on a travaillée ici », soutient M. Castonguay.Ce dernier était d’ailleurs fier d’énumérer les réalisations qui ont été accomplies lors de son passage au centre de santé. « Au fil des dernières années, nous avons su travailler sur l’amélioration de l’accès à plusieurs égards. On a réussi à bâtir une planification stratégique qui nous amène vers un Centre de santé et de services sociaux qui sera parmi les centres d’excellence au Québec. »Bien qu’il précise qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, c’est l’accessibilité aux soins et services qui constitue sa plus grande fierté. « La plus belle réalisation pour moi c’est l’accessibilité des services. On a travaillé fort pour améliorer de façon importante le taux d’occupation de la salle d’urgence. Lorsque je suis arrivé, les délais d’attente étaient de 24 h et ils sont maintenant de 15 h. »

Assurer la pérennité des actions

S’étant déjà fait reprocher de ne pas avoir assuré la pérennité des actions posées, afin d’améliorer les soins au centre d’hébergement Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe, M. Castonguay s’est fait rassurant concernant la continuité des améliorations qui ont été mises en place.

« Je peux vous garantir que les gens en place sont assez outillés et ont les compétences nécessaires pour assurer la continuité de ce que l’on a mis en place. D’abord, en assurant la pérennité de ce qui a été bâti, mais aussi en allant toujours plus loin pour atteindre le niveau d’excellence. »Par ailleurs, le syndicat des professionnels en soins de la santé Richelieu-Yamaska qui craignait ne pas pouvoir entamer leurs négociations pour leur convention collective avant le départ du directeur général ont finalement eu une réponse positive de l’employeur et ont commencé leurs négociations le 28 mars.« Nous commençons aujourd’hui notre première journée de négociations. C’est le temps qui va nous dire si les négociations vont bon train, mais on reste confiant. On s’est fait dire qu’il y a une volonté de l’employeur de régler les négociations en avril », soutient Richard Beauregard, président du syndicat des professionnels en soin de la santé Richelieu-Yamaska.Daniel Castonguay assurera le poste de directeur général du CSSSRY jusqu’au 13 avril. Le poste n’étant pas encore ouvert pour les futurs postulants, c’est la directrice générale adjointe, Réjeanne Boudreau qui assurera la période de transition.

image