15 décembre 2016
À la suite de ses propos au COURRIER
Daniel Dubois relevé de ses fonctions à un mois de son départ
Par: Maxime Prévost Durand
Daniel Dubois relevé de ses fonctions à un mois de son départ

Daniel Dubois relevé de ses fonctions à un mois de son départ

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a indiqué que les commentaires de Daniel Dubois au sujet de la gouvernance municipale ont créé un inconfort à l’hôtel de ville. Photothèque  Le Courrier ©

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a indiqué que les commentaires de Daniel Dubois au sujet de la gouvernance municipale ont créé un inconfort à l’hôtel de ville. Photothèque Le Courrier ©

Les propos émis dans nos pages la semaine dernière par Daniel Dubois, directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Hyacinthe, ont mis le feu aux poudres à l’hôtel de ville. La direction générale l’a relevé de ses fonctions le 8 décembre, jour de la parution de l’article où il pointait du doigt la gouvernance au sein de la Ville.

publicité

Même s’il avait remis sa démission le 6 décembre pour se joindre au service de Saint-Jean-sur-Richelieu au début 2017, M. Dubois devait théoriquement rester en poste à Saint-Hyacinthe jusqu’au 6 janvier.

Or, une réunion d’urgence a été commandée jeudi matin entre M. Dubois, le directeur général Louis Bilodeau et le directeur des ressources humaines, Sylvain Giard. Au terme de cette rencontre, le destin du chef des pompiers était scellé. « Il a été relevé de ses fonctions, a confirmé au COURRIER le maire Claude Corbeil en début de semaine. Il conservera son titre de directeur, mais sera en congé jusqu’au 6 janvier (date prévue de son départ). »

Le président de la section locale du Syndicat des pompiers et pompières du Québec, Martin Bienvenue, n’en savait pas plus sur les circonstances entourant le départ précipité de M. Dubois. « Il avait écrit une lettre à tous les pompiers mercredi en disant qu’il serait en poste jusqu’au 6 janvier et qu’il assurerait la transition avec son successeur, mais le lendemain il est tombé en vacances et son bureau est maintenant vide », a-t-il commenté.

En entrevue au COURRIER, la semaine dernière, Daniel Dubois avait expliqué que le mode de gouvernance au sein de l’administration municipale l’avait en quelque sorte incité à accepter le poste de directeur du Service de sécurité incendie du côté de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Gestion de crise

Selon différentes sources, la Ville aurait fait face à une véritable gestion de crise jeudi et vendredi dernier. Une note interne dont LE COURRIER a obtenu copie a d’ailleurs été envoyée à tout le personnel de la Ville par le maire Corbeil afin de réitérer « la confiance unanime du Conseil » envers le directeur général Louis Bilodeau et la directrice générale adjointe Chantal Frigon.

« Leur mode de gestion est rigoureux, exigeant et axé sur les résultats. Ils s’impliquent activement et encadrent efficacement l’ensemble des équipes et des dossiers stratégiques pour pouvoir atteindre les objectifs fixés par le Conseil », est-il écrit.

En entrevue, le maire a avoué que « les propos émis ont fait beaucoup réagir » et que « ça a créé un inconfort ». Il a plus tard ajouté qu’il était en bons termes avec M. Dubois et qu’il lui souhaitait la meilleure des chances dans ses nouvelles fonctions à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Saint-Simon

Avant de quitter définitivement son poste de directeur à Saint-Hyacinthe, Daniel Dubois voulait s’assurer de compléter l’intégration des pompiers de Saint-Simon à la suite de la fusion du service voisin qui doit prendre effet le 9 janvier.

Une réunion en ce sens était d’ailleurs prévue le 8 décembre à l’hôtel de ville, avec M. Dubois et le directeur de Saint-Simon, Sylvain Laplante. Sylvain Giard est toutefois venu aviser M. Laplante peu après son arrivée que la réunion était annulée en raison de circonstances hors de contrôle.

Selon le directeur de Saint-Simon, le départ prématuré de M. Dubois n’aura pas d’incidence sur les derniers préparatifs avant la fusion. « Le dossier avance. Il y a une belle équipe. J’ai surtout travaillé avec Jocelyn Demers, chef aux opérations, depuis le début. Je n’ai rencontré M. Dubois que deux fois, dont la dernière fois lors de la signature de l’entente. Je sais toutefois que c’est un projet qui lui tenait à cœur », a-t-il commenté.

La directrice des communications à la Ville, Brigitte Massé, a par ailleurs confirmé que Jocelyn Demers sera le remplaçant de Daniel Dubois jusqu’au 6 janvier, avant de devenir directeur par intérim du Service de sécurité incendie de Saint-Hyacinthe. Le conseil municipal procédera à sa nomination lors de la séance publique du 19 décembre. 

Quant à M. Dubois, il n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.

image