25 octobre 2018
Chanson française et québécoise
Danielle Oddera partage ses plus belles histoires
Par: Maxime Prévost Durand
Danielle Oddera présentera son spectacle Mes plus belles histoires dimanche après-midi au Centre des arts Juliette-Lassonde. Photo Julie Artacho

Danielle Oddera présentera son spectacle Mes plus belles histoires dimanche après-midi au Centre des arts Juliette-Lassonde. Photo Julie Artacho

Elle a côtoyé certains des plus grands de la chanson française, dont Jacques Brel et Charles Aznavour, en plus de connaître elle-même une brillante carrière d’interprète. Forte de 55 ans de métier, Danielle Oddera partagera ses plus belles histoires dans le cadre d’un spectacle de type « biographie chantée » qui sera présenté le 28 octobre sur la scène du Centre des arts Juliette-Lassonde.

La nostalgie sera assurément au rendez-vous alors que la chanteuse y retrace ses origines, son parcours musical et les nombreuses rencontres qui ont marqué sa vie personnelle et artistique.

On se replonge directement dans les années 1960, époque où elle foulait les planches de la boîte Chez Clairette, une boîte à chansons tenue par sa sœur sur la rue De la Montagne, à Montréal. Marseillaise d’origine, Danielle Oddera devait seulement venir passer quelques mois de vacances au Québec pour rendre visite à sa sœur Clairette, mais le décès soudain du mari de cette dernière est venu bousculer les plans. « C’est lui qui s’occupait de la technique à la boîte. Lorsqu’il est décédé, mon père me disait que je devais rester pour ma sœur. »

Signe du destin, c’est là où elle a commencé à chanter. Quelques années plus tard, un certain Jacques Brel a lancé sa carrière professionnelle. « Il venait souvent finir ses soirées à la boîte à chansons, se souvient-elle. Jusque-là, je faisais seulement des récitals. Après m’avoir entendue, il m’a invité à faire ses premières parties pendant 15 jours à la Comédie canadienne, qui est aujourd’hui le TNM. C’était la première fois que je sortais de la boîte. Il m’a ensuite amenée avec lui pour 15 jours de tournée au Québec. »

Le succès n’a pas tardé à suivre puisqu’elle a mis la main sur le titre de l’interprète de l’année en 1966 au Grand Prix du disque. Une importante collaboration est également née durant cette période avec son fidèle ami Sylvain Lelièvre, à qui elle doit plusieurs de ses chansons, jusqu’à ce que l’auteur-compositeur-interprète décède en 2002.

Tout au long de sa carrière, Danielle Oddera a chanté les auteurs d’ici en plus de saluer à plusieurs reprises les œuvres de Jacques Brel. Le spectacle qu’elle présentera dimanche après-midi à Saint-Hyacinthe n’y fera pas exception. Avec le décès récent de Charles Aznavour, un clin d’œil lui sera aussi offert afin de souligner sa mémoire. « Je l’ai beaucoup chanté. Il venait souvent à la boîte lui aussi, tout comme Claude Gauthier et Luc Plamondon », se remémore-t-elle.

Aujourd’hui âgée de 79 ans, Danielle Oddera prend toujours autant de plaisir à monter sur une scène et ne voit pas le jour où elle cessera de chanter. « Ça fait partie de ma vie. Ma sœur Clairette est morte à 89 ans et elle a continué de chanter jusqu’à l’âge de 88 ans, même si elle était sur sa chaise roulante », conclut-elle.

image